Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 une gay pride au maroc ??? a quand une gay pride en tunisie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SpongeBoooB
Australopithecus
Australopithecus


Masculin Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 10/06/2014

MessageSujet: une gay pride au maroc ??? a quand une gay pride en tunisie ?   15/4/2015, 02:09

HONNEUR ET HOMOSEXUALITÉ







Bientôt une "Gay Pride" au pays du "commandeur des croyants" ?

L' éducation que l' on reçoit de nos parents, est un carcan invisible qui détermine souvent , durant tout notre existence, la perception que l' on a de notre culture, notre religion, nos valeurs morales.
C' est peut être ce carcan invisible qu' il faut détruire chez une majorité des tunisiens, des maghrébins, des musulmans, pour qu' ils puissent enfin "rentrer dans l' Histoire".
La globalisation, le Nouvel Ordre Mondial, imposent de se libérer de l' aliénation de nos usages, nos coutûmes, notre religion tous périmés...
Pour intégrer le modernisme de la "société civile" démocratique et surtout laïque.
Le cinéma est depuis ses débuts, l' instrument idéal pour accompagner ce processus d' émancipation humaine vers la lumière.
Dans le film Marock  de Laïla Marrakchi, sorti en 2005, et qui met en scène la liaison amoureuse entre une jeune fille musulmane de la jeunesse dorée marocaine et un jeune compatriote juif du même milieu, le tabou d' une relation entre  une fille musulmane et un garçon juif était levé.
Il y' eut bien des controverses sur cette production française, mais des médias comme Maroc-Hebdo la soutiendront bec et ongles :
" Marock, s’il dérange, c’est parce qu’il met en scène une relation amoureuse entre une musulmane et un juif. Faut-il s’en offusquer ? Non. 
Cela correspond bien à la réalité. Laila Marrakchi n’a rien inventé. Elle a eu l’audace de mettre en image une autre facette du Maroc. Celle de la jeunesse dorée. Une jeunesse tiraillée entre tradition et modernité. 
En plus, elle a fait avec l’art et la manière. 
Le Casting est irréprochable. La musique est entraînante. La mise en scène est impeccable. Marock est un film à voir. 
Quoi qu’on en dise. Les cinéastes protestataires ont pris l’habitude d’être entre hommes. 
Les jeunes réalisatrices comme Narjiss Nejjar ou Laila Marrakchi pour ne citer que celles-ci, ne sont pas les bienvenues. Surtout qu’elles ont du talent. Laila Marrakchi leur a donné une bonne leçon. Celle de la maîtrise de soi. Le débat stérile ne l’intéresse pas. Actuellement, elle prépare, tranquillement à Paris, la sortie de Marock en France, prévue pour le mois de février. 
Sans commentaire ".


Finalement, le cinéma, comme la politique, permet de surmonter ces arcahaismes, ces préjugés, regardez combien de maghrébines non liées à des musulmans percent en politique : Rachida Dati, Najat Vallaud Belkacem, ou en Tunisie, Amel Gottschalk Karboul...


Mais qu' en est il de l' homosexualité en "Terre d' Islam"  ? 
Elle a toujours existé comme partout dans le monde...Et qu' en sera t' il de l' émancipation de cette communauté dans les années a venir ? 
Le cinéma favorisera t' il une "normalisation" de ce qui était considéré une maladie mentale par l' Organisation Mondiale de la Santé jusqu' en 1990 ?
Peut on espérer avoir  le maire d' une grande ville, un ministre,  ou même un chef d' Etat musulman,  homosexuels ?
Le "commandeur des croyants" semble ouvrir la voie...
A travers le cinéma.
                                                                                                                                             Un film gay au pays du « commandeur des croyants »



La 15ème édition du Festival national du film (FNF) de Tangerapporte en primeur cette année une surprise : un film gay. Il s’agit du long-métrage de l’écrivain et réalisateur marocain Abdellah Taïa « L’armée du salut » qui est projeté cette année dans la ville du Détroit de Gibraltar.
Taïa est le premier écrivain à avoir fait son coming-out au Maroc.
Au pays du « commandeur des croyants », et prétendu descendant direct du Prophète Mohammed, la projection d’un film à caractère homosexuel n’aurait jamais eu lieu sans des instructions venues d’en haut.
Le FNF est organisé par le Centre cinématographique marocain, un organisme public dirigé par Nour-Eddine Saïl, qui est également le président du festival. Saïl, un ex-directeur général de la chaîne de télévision 2M est un proche du Palais.
Nous n’avons pas eu l’occasion de voir le film de Taïa, et nous ne voulons porter aucun jugement de valeur sur lui sans le voir, mais sa projection dans la« commanderie des croyants » est une bonne chose. Elle met à bas les hypocrisies des uns et des autres. Celle du régime qui s’appuie sur la religion musulmane pour asseoir sa légitimité et gouverner d’une main de fer, et qui à chaque fois qu’il est question de libertés fondamentales peste contre ceux, les démocrates, qui veulent importer au Maroc des moeurs occidentales (la démocratie, la liberté d’expression, etc…) qui vont, zaâma, à l’encontre des « traditions ancestrales » des Marocains. L’homosexualité fait-elle partie des « traditions ancestrales » des Marocains ?
L’autre hypocrisie est celle des islamistes light du Parti de la justice et du développement (PJD, au gouvernement), autrefois violents contempteurs du festival quand il voulait inviter par exemple des réalisateurs israéliens. Cette fois-ci les barbus ont étrangement décidé de faire profil bas, parlant de  »film médiocre » à qui ils ne voudraient pas faire de la publicité après avoir fait une« étude » sur le terrain. C’est ça !
En fait, comme pour les socialistes et les communistes marocains, le Makhzen a domestiqué les islamistes jusqu’à leur faire avaler la couleuvre de devoir accepter la projection d’un film homosexuel au Maroc, un pays dont le chef du gouvernement est un islamiste.
Et toc ! 
Simo Sbaï

Nou voulons de notre coté organisé la gay pride en tunisie, dans notre pays pour federer les homosexuels nord africains, je le jure sur mon honneur d'homosexuel militant que je libérerais l'homosexualité dans notre pays !
rejoigniez le mouvement honneur homosexuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SpongeBoooB
Australopithecus
Australopithecus


Masculin Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 10/06/2014

MessageSujet: Re: une gay pride au maroc ??? a quand une gay pride en tunisie ?   17/4/2015, 02:29

JJE LE JURE SUR MON HONNEUR D'HOMOSEXUEL QUE JE LIBÉRERAIS L'HOMOSEXUALITE DANS NOS REGION ET QUE PLUS AUCUN HOMOSEXUEL DU MENZAH VI ET DE MUTUELLEVILLE NE SE FERONT AGRESSE PAR LES VOYOUS DE DJEBEL LAHMAR, POUR LEUR VOLER LEUR BONBONS. NA!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
une gay pride au maroc ??? a quand une gay pride en tunisie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obtention du visa et la durée pour quitter le Maroc???!!!!
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Quand l'éducation "alternative" isole...
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Quand changer pour le groupe 2?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Actualités :: Actualité Nationale-
Sauter vers: