Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 13 aout 2012 Grande manifestation pour les acquis de la femme tunisienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kahéna
Homo Addictus
Homo Addictus


Féminin Nombre de messages : 1914
Age : 99
Localisation : Behind you
Emploi : legal
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: 13 aout 2012 Grande manifestation pour les acquis de la femme tunisienne   14/8/2012, 12:02

Voilà le seul jour où je regrette amerement de ne pas avoir ete en Tunisie,mais Je vois que la manif d hier a eu un fort impact mediatique international, esperons que cela fera reculer les nahdaoui sur leur projet de loi inegalitaire!

Et il reste encore bcp à fairr en terme d egalite homme/femme,on est encore loin du compte, ne serait ce qu en terme d heritage, en terme de contrat de mariage où c est le regime de separation de biens qui est prononcé d office quand les epoux ne choisissent pas un regime matrimonial..et où seul l homme est appelé à subvenir aux besoins de la famille..sauf si la femme possede des biens(!)


RTBF. Tunisie: "Sur le statut de la femme, Ennahda reste un parti rétrograde"


Citation :
Un projet d’article de la Constitution tunisienne remettant en cause le principe d’égalité entre les sexes a fait descendre les Tunisiennes dans la rue ce lundi soir. Saida Rached (secrétaire générale de l'Association des Femmes Tunisiennes Démocrates) et Philippe Hensmans (directeur de la section francophone belge d’Amnesty International) étaient les invités de Matin première pour décoder les enjeux de ce nouvel épisode dans la construction de la jeune démocratie tunisienne.
"L’article 28 du projet de Constitution proposé par la commission des droits et libertés remet en cause les acquis de la femme en Tunisie et particulièrement le principe homme-femme". Comme  le souligne Saida Rached, le projet en question prévoit de remplacer le concept d’égalité par celui de "complémentarité". Une initiative qui a fait descendre des milliers de Tunisiennes et de Tunisiens dans la rue ce lundi soir à Tunis.

"Le terme 'complémentarité' est un terme qui n’a aucune valeur juridique, c’est un terme vaseux qui va pouvoir être interprété de plusieurs manières" et notamment comme une notion imposant une répartition des tâches dans laquelle les femmes sont cantonnées aux tâches domestiques et familiales, note cette militante pour les droits de la Femme.

Ceci n’a rien d’étonnant, estime notre invitée, étant donné que "le projet d’Ennahda est un projet islamiste qui ne peut que donner ce statut-là aux femmes", à savoir celui de femme au foyer.

"Pas une peur injustifiée, les projets de loi sont déjà là"

Le Code du statut personnel, arsenal juridique tunisien qui garantit l’égalité homme-femme, a permis au pays de garantir un statut bien plus enviable aux femmes tunisiennes que dans d’autres pays du Maghreb, a-t-il été rappelé au cours de l’émission.

Mais la crainte de voir cet acquis remis en cause "n’est pas une peur injustifiée puisque déjà des projets de lois en ce sens commencent à être proposés", relève cette militante pour les droits de la Femme. "On veut que le principe d’égalité soit inscrit de façon claire dans la Constitution", avance-t-elle.

Pour Philippe Hensmans, le projet d’article de la Constitution est "inquiétant car c’est une première étape, même si cela ne remet pas encore directement en cause le Code du statut personnel". "C’est la même chose quand Ennahda met hors-la-loi les ‘atteintes au sacré’", initiative qui peut mettre en péril la liberté d’expression avertit le directeur d’Amnesty International en Belgique francophone.

On est clairement ici face à un risque de retour en arrière en ce qui concerne le statut de la femme en Tunisie, estime l’invité d’Arnaud Ruyssen. Et plus globalement, dans les pays de la région où la législation est moins favorable aux femmes qu’en Tunisie, les poussées islamistes font peser le risque d’une stagnation de leur statut.

Ennahda peut être bridé "par le jeu démocratique" et la vigilance de la société civile

Philippe Hensmans rappelle par exemple que plus de 90% des femmes égyptiennes mariées sont excisées ou que dans certains pays l’homme peut répudier sa femme pour divorcer là où cette dernière doit, elle, entamer des procédures judiciaires.

Pour Saida Rached, c’est indéniable, "il y a un problème avec Ennahda" qui est un parti "intrinsèquement rétrograde par rapport au statut de la femme, comme tous les partis islamistes et comme tous les partis religieux". Mais on peut néanmoins "par le jeu démocratique", faire en sorte d’obtenir des avancées en termes de droits humains et de droits de la femme en particulier, considère-t-elle.

Ainsi, les autres partis modernistes se sont, eux, prononcés clairement pour une égalité absolue entre homme et femme tandis que la société civile se mobilise en ce sens également, note avec optimisme notre invitée.

Julien Vlassenbroek


Dernière édition par Kahéna le 14/8/2012, 12:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahéna
Homo Addictus
Homo Addictus


Féminin Nombre de messages : 1914
Age : 99
Localisation : Behind you
Emploi : legal
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: 13 aout 2012 Grande manifestation pour les acquis de la femme tunisienne   14/8/2012, 12:14

Citation :
Des milliers de Tunisiens ont manifesté pour les droits des femmes.ELLE

Le 13 août 1956, le Code du statut personnel (CSP) était promulgué en Tunisie. Concrètement, il s’agissait d’une série de lois accordant aux femmes davantage de droits. Depuis, la Journée de la femme est célébrée chaque année en Tunisie lors de cette date-anniversaire. Mais hier, point de célébration. Place aux manifestations et aux protestations. En effet, plusieurs milliers de Tunisiennes et Tunisiens se sont rassemblés dans la capitale pour exiger le retrait d’un article de la future Constitution présenté par les islamistes au pouvoir. En effet, ce texte stipule que « l’Etat assure la protection des droits de la femme, de ses acquis, sous le principe de la complémentarité avec l’homme au sein de la famille ».

Ce texte ne reconnaît pas la femme comme étant « un être indépendant » et « vient consacrer une approche paternaliste qui donne à l’homme un pouvoir absolu tout en reniant à la femme son droit de citoyenne à part entière », dénonce le collectif, regroupant entre autres l’Association tunisienne des femmes démocrates et la Ligue tunisienne des droits de l’homme, qui a appelé à manifester lundi. En parallèle, ce collectif a lancé une pétition : intitulée « La femme est une citoyenne au même titre que l’homme », elle a été signée par plus de 16 000 personnes.

« L'avenir de la Tunisie n'est plus envisageable sans la femme »

Deux manifestations se sont donc tenues hier, à Tunis. Le premier rassemblement, autorisé, a mobilisé plusieurs milliers de personnes devant le Palais des congrès de la ville. « L'avenir (de la Tunisie) n'est plus envisageable sans la femme », a notamment lancé Maya Jribi, secrétaire générale du Parti républicain, tandis qu’un second défilé, non autorisé, a été organisé au même moment avenue Habib-Bourguiba. « L’égalité dans la Constitution » et « les membres d’Ennahda sont arriérés et des vendus », pouvait-on entendre dans cet axe principal de Tunis. Une autre ville était également le théâtre de manifestations, hier soir. En effet, un millier de personnes ont défilé sous le même mot d'ordre à Sfax, à 260 km au Sud de Tunis.

L’événement a été largement relayé par les réseaux sociaux, et en particulier Twitter. « La bataille d’Ennahda contre la femme est une bataille perdue d'avance ! Fier de toi femme Tunisienne », a ainsi posté l’un des manifestants. « Ce 13 août 2012 est un jour triste pour la femme tunisienne. Au lieu de fêter notre émancipation, nous luttons contre sa régression », a notamment tweeté une journaliste franco-tunisienne.

Dans un communiqué diffusé lundi, le parti Ennahda a tenu à se défendre, estimant que les reproches lui étant adressés sont le résultat « de confusion, voire même de provocation et d'exagération ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tatoum
Homo Habilis
Homo Habilis


Masculin Nombre de messages : 930
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: 13 aout 2012 Grande manifestation pour les acquis de la femme tunisienne   17/8/2012, 16:51

J’aurais aimé aussi etre en Tunisie en ce jour ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 13 aout 2012 Grande manifestation pour les acquis de la femme tunisienne   Aujourd'hui à 21:14

Revenir en haut Aller en bas
 
13 aout 2012 Grande manifestation pour les acquis de la femme tunisienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grande roue pour lire
» CHerche barnum ou grande tente pour petite fête
» Salon 2012 des technologies pour la généalogie - Le RootsTech
» Bonnes Fêtes et Meilleurs Vœux à tous pour 2012
» Noms de chats en H pour l'année 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Actualités :: Actualité Nationale-
Sauter vers: