Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faut il exclure les Ex RCD?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

exclusion des ex RCD à la constituante?
1. Oui et sans exception
43%
 43% [ 3 ]
2. Non: amnistie pour tous
0%
 0% [ 0 ]
3. Oui uniquement pour ceux qui ont été corrompus
57%
 57% [ 4 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
Kahéna
Homo Addictus
Homo Addictus


Féminin Nombre de messages : 1914
Age : 99
Localisation : Behind you
Emploi : legal
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Faut il exclure les Ex RCD?   19/4/2011, 19:43

Citation :
Inéligibilité des ex-Responsables RCD à la Constituante

Par Mohamed Chawki ABID


Aux termes de la proposition de la Haute Instance quant
d'exclure des élections à l'Assemblée Constituante les ex-Responsables
RCD, ayant exercé durant une période s’étalant sur les 23 ans de règne
de BenAli, le Président de la République sera appelé ce vendredi à
trancher définitivement ce point, dans le cadre du décret-loi électoral.
Il y a lieu de rappeler que suite au premier référendum de l'histoire du pays tenu le 26 mai 2002, le Régime a supprimé, le 1er juin
2002, la limite du nombre de mandats présidentiels, a allongé l'âge
limite pour déposer une candidature à la présidence, et a instauré une
immunité judiciaire pour le président (durant et après l'exercice de ses
fonctions).

L’objet de cette réflexion consiste à identifier une alternative à
ladite proposition de la Haute Instance, selon des critères bien définis
:

1) RCDistes sujets de procès judiciaires, ou entachés de soupçons confirmables
2) RCDistes incorruptibles ayant poursuivi l’exercice de leurs responsabilités au-delà de Juin 2002
3) RCDistes honnêtes ayant interrompu leur coopération avec le régime bien avant Juin 2002

Pourquoi Juin 2002 ? C’est la date qui a marqué la grande inflexion dans
l’autocratie, c'est-à-dire la date à laquelle on ait décidé de malmener
le Destour. Ceux qui ont poursuivi leur collaboration avec le Système
BenAli sont perçus par certains compatriotes comme complices au
Dictateur.

1) Les RCDites poursuivis judiciairement ou entachés de soupçons confirmables

Je voudrais éviter de développer le cas des Personnalités ex-RCDistes
ayant profité du Système Tyrannique et Corrompu de BenAli, pour causer
beaucoup de dégâts à la Nation : soutien inconditionnel de BenAli,
assistance illégale au profit de sa famille, abus de pouvoirs, trafic
d’influence, détournement de fonds, délits d’initiés, pots de vin,
favoritisme, diverses malversations, …

Naturellement, la Justice est le seul organe compétent à juger de leur
intégrité et de leur éligibilité quant à la poursuite de leur activité
politique. Encore faut-il hâter les procédures afin d’écourter la
période de suspicion et d’incertitude.

A ces concitoyens, je leur recommande d’entreprendre la démarche salutaire minimaliste suivante :

1. annoncer la suspension de toute activité politique,
2. reconnaître leurs délits,
3. rendre les droits confisqués à leurs concernés,
4. réparer les préjudices moraux et financiers causés à autrui,
5. se confier à leurs avocats pour se livrer à la justice,
6. demander pardon à leurs victimes,
7. demander pardon à la Tunisie, etc…

Certes, ce sont-là de nombreuses procédures, nécessitant de la patience
et du courage pour optimiser les conditions de délibération du tribunal
et de réconciliation éventuelle.

2) Les RCDites incorruptibles et demeurant actifs sous les commandes de BenAli au-delà de Juin 2002

Mon propos s’adresse à la deuxième catégorie de RCDistes, ayant
poursuivi leurs fonctions et activités au-delà de Juin 2002. Elle mérite
à mon avis une appréciation moins controversée, dans la mesure où elle
est constituée des ex-Responsables RCDistes, n’ayant pas abusé de leur
appartenance au parti de BenAli. Leur seul tord est d’avoir fermé les
yeux et gardé le silence face aux dérapages criminels orchestrés par
BenAli et sa famille.

Par son silence et son refus de démissionner, le plus gentil des
RCDistes a indirectement soutenu le régime despotique et corrompu de
ZABA : poursuite de l’exécution de décisions injustes, orientation des
discours selon le sens favorable du Despote, intimidation de la
résistance, etc… Comment alors oserait-il candidater aux prochaines
élections ? Comment pourrait-on voter pour lui pour représenter
l’électorat à la Constituante ? ...

3) Les RCDites honnêtes mettant fin à leur coopération avec BenAli bien avant Juin 2002

Ces ex-Responsables ont quitté le pouvoir bien avant qu’il soit décidé
de malmener le Destour, en introduisant les réformes de taille évoquées
plus haut : illimitation de mandats présidentiels, allongement de l'âge
limite de candidature à la présidence, instauration d’immunité
judiciaire pour le président.

Parmi cette catégorie figurent des personnalités notoires connues pour
leur intégrité et compétence, dont je citerai à titre indicatif : Mr
Mustapha Kamel Nabli et Mr Mohamed Jégham, ayant respectivement quitté
le régime de BenAli en 1995 et en 2001, et ce, pour des raisons de non
convergence de vues avec le Dictateur.

4) Spectre des avis sur le projet d’exclusion

L’écrasante majorité des membres de la Haute Instance considère qu’il
faudrait décréter l’inéligibilité aux élections de la Constituante à la
première catégorie citée plus haut.

Ensuite, les moins modérés ont prôné l’élargissement du périmètre
d’exclusion à Ceux ayant conservé leur activité partisane avec BenAli
dans le cadre du RCD, pendant les 10 dernières années.

Enfin, les plus intransigeants, ils ont appelé à l’exclusion des
Responsables et Personnalités ayant endossé une fonction au sein du RCD
pendant une période quelconque des 23 ans de règne de BenAli, sans
distinction de sa durée ni de son positionnement (au début ou à la fin
du règne).

Le sondage informel d’opinions publiques révèle une volonté de
réconciliation nationale, épicée par un sentiment d’injustice si l’on
acceptait de : Aligner les ‘‘collabos de ZABA’’ aux ‘‘torturés de son
régime’’. Je citerais quelques commentaires et interrogations de
citoyens, de différentes catégories socioprofessionnelles, citations
interceptées lors de diverses discussions réelles et virtuelles: « ….


  • Comment voulez-vous élire un ‘‘Bon Élève’’ de Ben'Ali à
    l’Assemblée Constituante, censée être l’organe légitime habilité à
    élaborer le Destour de la 2ème République devant être valable pour
    plusieurs générations ?
  • Comment voulez-vous léser des Compétences Patriotiques ayant
    rejeté le principe de travailler sous les ordres de ZABA, en les
    alignant aux Collabos de ZABA ?
  • Pourquoi voulez-vous gratifier les Loyalistes de Ben Ali en les
    assimilant à des citoyens ordinaires, alors que des compétences
    équivalentes ont refusé de coopérer avec le régime despotique et
    corrompu de Ben Ali ?
  • Pourquoi faire appel à Eux, alors que le pays regorge de
    Compétences Politiques, Économiques et Techniques, pour pouvoir conduire
    le pays dans de meilleures conditions ?
  • Homme d'État Intelligent et Concilient, Monsieur le Premier
    Ministre a confié hier le sujet aux Gouverneurs pour exprimer leurs
    avis. Comment ont-ils alors réagi ?
  • Ne devrions-nous pas manifester à Monsieur le Premier Ministre
    notre acceptation de la proposition de l'inéligibilité des
    ex-Responsables RCD aux élections de la Constituante ?
  • Mr le Premier Ministre n’attendrait-il pas de nous une
    confirmation puissante quant à notre soutien à la proposition de la
    Haute Instance : ‘’Inéligibilité des ex-Responsables RCD à la
    candidature pour les élections de la Constituante’’ ?
  • Ne devrions-nous pas maintenir la pression par toutes les voies
    permises et tous les canaux admis : INTERNET, FACEBOOK, MÉDIA
    ÉLECTRONIQUE, MÉDIA ÉCRIT, RADIO & TV, RUE et KASBAH 3 si nécessaire
    ?
  • Ne faudrait-il pas commencer à exiger des comptes pour des
    Journalistes Serviteurs de BenAli, modus aux mensonges &
    manipulations, dans une perspective de purification de l’environnement
    journalistique et d’établissement de ''Médias d'Analyse'' Fiables +
    Sincères + Objectifs + Constructifs ?
  • Jamais je ne pardonnerais aux RCDeistes : ils ont eu beaucoup
    plus qu'ils ne méritaient et ils n'osent même pas demander le pardon que
    personnellement je n'accepterai jamais. Aussi, ils devraient-pas
    s'estimer heureux pour ne pas être poursuivis en justice ou lynché par
    les révolutionnaires comme ça été fait dans autres pays.
  • Certains veulent nous faire peur par le risque de prise de
    pouvoir par les Nahdhaouis, pour légitimer certains actes et faire
    revenir les ex-RCD. Je suis musulman et je ne voterai jamais Ennahdha,
    sans avoir la trouille du destin.
  • Au moins Ennahdha a des principes que je ne partage pas, mais
    les RCDistes n'ont aucun principe. Oubliez un peu le langage de
    mesquinerie "Tolérance, amour, réconciliation’’ vis à vis de ces salauds
    qui ont détruit notre pays, notre identité, nos ressources, nos
    valeurs, notre environnement, notre jeunesse, notre avenir.
  • Je serais le premier à sortir pour une nouvelle révolution, si
    BCE donne le droit au RCDistes de se représenter pour les élections de
    la constituante ; et j'appelle tous les Tunisiens à se mobiliser pour
    que ce Monsieur comprenne une fois pour toute qu'il est là pour
    appliquer la volonté du peuple et non pas ses propres volontés.
  • Je soutiens toute action qui vise à empêcher les Responsables du RCD à jouer un rôle quelconque au niveau de la Constituante.
  • Je serais très heureux de signer une pétition à cet effet. Le
    RCD a fait trop de mal pour notre pays, et je ne pense pas qu’il faut
    hésiter la moindre minute pour barrer la route à ceux qui ont occupé une
    fonction au sein de cet ex-parti.
  • ….. ».

5) Pistes de recommandations

Concernant la première catégorie formée de RCDistes entachés de
soupçons, je ne suis pas compétent pour donner un avis. C’est à la
Justice de se prononcer le plus rapidement possible. Entre temps,
l’éligibilité doit être évidemment levée.

Pour ce qui est de la seconde caste, formée des RCDistes n’ayant pas
profité du système BenAli ni causé de dégâts au pays ou aux tunisiens
mais ayant poursuivi la collaboration avec le Tyran après Juin 2002, je
les invite à entreprendre une démarche civique de demande de PARDON à
la Tunisie. Ensuite, c’est à la Commission d’Organisation et de Contrôle
des Elections, récemment créée, de se prononcer sur l’éligibilité de
chacun d’Eux.
A ceux qui recommandent de tourner la page et d'offrir le PARDON aux
ex-Responsables RCD d’après Juin 2002 sans l’avoir demandé, je dirais:
‘‘c'est à Eux de commencer, c'est à Eux de faire le 1er pas, et le
Tunisien saura pardonner’’. En effet, dans notre religion, il faut que
l'être humain, primo reconnaisse la faute, secundo regrette de l’avoir
commise, tertio s’engage de ne plus récidiver, avant de demander PARDON à
DIEU, pour espérer le MISERICORDE du TOUT PUISSANT.

En dépit des injustices commises et des maux subis dans leurs voisinages
à des degrés plus ou moins différents, je pense que les Tunisiens
seraient prêts à catalyser la Réaction de ‘‘Réconciliation Nationale’’.
Mais, la démarche du PARDON doit être initiée par les ‘‘accusés’’ et non
par les ‘‘victimes’’. Comme les Tunisiens sont majoritairement attachés
aux valeurs humaines prônées par l'Islam (Tempérance, Tolérance et
Médiation), nous saurons réussir la Réconciliation. Encore faut-il
qu'ils commencent par Reconnaître, Regretter, S’engager et solliciter le
Pardon.

Enfin, concernant le 3ème groupe, je considère que les ex-RCDistes ayant
quitté le Régime bien avant Juin 2002, n’ont pas trahi leurs pays, bien
au contraire, ils ont su résister aux pratiques du Despote par leur
refus de se soumettre à ses ordres avant de s’éclipser. Par conséquent,
je pense qu’il serait légitime de leur rendre hommage pour leur
comportement patriotique, et de confirmer leur éligibilité à la
candidature aux élections des représentants à l’Assemblée Constituante.
Donc, M. Mohamed Jegham, a fortiori M.M. Mohamed Ennacer et Mustapha
Kamel Nabli, devraient logiquement recouvrer son droit à la candidature
aux prochaines élections, à moins que la Justice ne soit pas de cet
avis.
Mohamed Chawki ABID

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krishna's Child
Homo Addictus
Homo Addictus


Masculin Nombre de messages : 1540
Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   20/4/2011, 11:51

J'aime bien "demander PARDON à DIEU, pour espérer le MISERICORDE du TOUT PUISSANT."

Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahéna
Homo Addictus
Homo Addictus


Féminin Nombre de messages : 1914
Age : 99
Localisation : Behind you
Emploi : legal
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   20/4/2011, 12:34

Krishna's Child a écrit:
J'aime bien "demander PARDON à DIEU, pour espérer le MISERICORDE du TOUT PUISSANT."

Razz

lol! C'est pratique, tu peux faire les plus belles conneries du monde et puis demander pardon à Dieu, et comme Dieu est identique aux parents, il ne refusera jamais le pardon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahéna
Homo Addictus
Homo Addictus


Féminin Nombre de messages : 1914
Age : 99
Localisation : Behind you
Emploi : legal
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   20/4/2011, 13:29

Et selon Nizar, exclure les ex RCD reviendrait à les laisser faire des alliances avec les ghannouchistes.

Citation :

  • Une démocratie à sauver… du niqab











  • 18/04/2011


















    • Par Nizar BAHLOUL


      Ils s’appellent Iyadh Ben Achour, Bochra Bel Hadj Hmida, Abdelhamid
      Larguech, Hmida Enneïfer, Ghazi Ghraïri et figurent parmi les leaders
      d’opinion du pays. On ne peut dire d’eux qu’ils sont RCDistes ou même
      sympathisants RCDistes.
      On peut, en revanche, leur accorder un soupçon d’intégrité morale et de patriotisme désintéressé au vu de leur passé militant.
      On peut également leur témoigner de cette hauteur d’esprit pour résister
      à l’opinion publique qui cherche à être apaisée en lançant cet appel
      compréhensible pour l’inéligibilité des responsables du RCD.
      Le meilleur témoignage viendra cependant de Béji Caïd Essebsi autour de
      qui il y a un réel consensus dans le pays. Le Premier ministre a dit en
      une phrase, ce que nous écrivions la semaine dernière ici-même en
      quelques paragraphes : non à l’exclusion des membres du RCD
      .

      Si ces leaders d’opinion mûs essentiellement (pour ne pas dire
      uniquement) par l’intérêt suprême de la Tunisie et non par des objectifs
      partisans, se sont accordés pour rejeter l’exclusion, c’est qu’ils
      savent parfaitement qu’aucune démocratie durable ne peut être construite
      sur une injustice aussi brève soit-elle.
      Ils ont une idée sur ce qu’est l’Histoire des révolutions. La Tunisie
      n’étant ni la première, ni la dernière à en vivre une. Ils connaissent
      les revers des expériences vengeresses de l’Iran et de l’Irak (qui
      inspirent une certaine opinion publique tunisienne, y compris parmi la
      jeunesse branchée de Facebook) et les avantages des expériences
      sud-africaines, est-européennes et ouest-européennes.
      Autant d’éléments qui déplaisent, bien entendu, à certains partis qui
      ont leurs propres petits calculs politiques pour gagner quelques sièges
      et quelques alliances.

      Pour expliquer son raisonnement, Béji Caïd Essebsi indique que « cette
      décision risque de provoquer un déséquilibre du paysage politique et
      qu'elle ne serait d'aucun apport pour les partis nouvellement créés.
      Cette décision servira les intérêts d'un parti ou d'une catégorie
      déterminés. »
      Quelle est la catégorie que l’exclusion des caciques du RCD servira ? Il
      n’a pas été explicite, mais d’aucuns savent qu’il s’agit des
      islamistes.
      Pourquoi les Islamistes font peur ? Et a-t-on raison de continuer à avoir peur des RCDistes ?

      Pour la deuxième question, il semble clair que le RCD est parti en
      vrilles. Si ses militants étaient forts, ils n’auraient pas accepté,
      sans réagir, la dissolution de leur parti et le lynchage médiatique et
      populaire. Ils sont deux millions, ils seraient sortis dans les rues et
      bloqué tout le pays.
      Avec 500.000 adhérents, l’UGTT a bien réussi à se faire entendre et si
      l’UGTT a réussi, c’est parce que ses syndicalistes sont organisés et mûs
      par une idéologie inébranlable. Rien de cela au RCD. Ses membres se
      dérobent et nient même l’appartenance à ce parti. Ils ont essayé de se
      mobilier samedi dernier et ils n’étaient pas nombreux. C’est dire leurs
      convictions…
      Les vrais militants destouriens, qui estiment n’avoir rien à se
      reprocher, ont choisi de fonder leurs propres organisations. Deux partis
      ont été créés et un troisième le sera dans quelques jours. En clair, le
      vote des anciens « RCDistes » va être dilué et ne donnera, en aucun
      cas, naissance à un parti fort comme avant.
      Par contre, si ces RCDistes sont exclus, ils vont inévitablement
      renforcer le plus grand parti islamiste qui leur fait les yeux doux. Des
      alliances commencent d’ailleurs déjà à se nouer.
      Dès lors, on imagine facilement le raz-de-marée islamiste dans les urnes
      une fois qu’ils ont séduit l’électorat des anciens RCD.

      En quoi les Islamistes font peur ? Dès son retour en Tunisie, Rached
      Ghannouchi a démarré sa campagne de séduction. On a même vu sa photo
      dans des encarts publicitaires sur Facebook.
      Le lobby islamiste dans les régions et sur internet fonctionne
      parfaitement et il recrute parmi les jeunes qui, hier, parlaient de foot
      et aujourd’hui de politique.
      Ce lobby entreprend un travail de fond et n’essaie pas de rallier, pour l’instant, certains jeunes à sa cause.
      Il est plus cynique, il lui suffit de voir ces jeunes batailler contre
      le RCD, épingler les anciens du régime, critiquer les laïcs et
      décrédibiliser les observateurs indépendants, cela suffit à ses
      objectifs du moment.
      Sur les plateaux télé et dans les journaux, les chefs islamistes se
      défendent de tout projet de révision du Code du statut personnel ou de
      toucher aux acquis de nos femmes. Balivernes ! On sait parfaitement que
      les promesses des politiques n’engagent que ceux qui les écoutent.

      Car sur le terrain, les militants et sympathisants islamistes n’ont pas
      la patience de leurs chefs. Ils sont pressés, ils veulent tout
      maintenant.
      Ils ont envahi l’avenue Habib Bourguiba transformant son pavé en tapis
      de prière. Aujourd’hui, la police les a éjectés. Mais demain, qu’en
      sera-t-il quand le chef de la police sera barbu ?
      Aujourd'hui, le cinéaste Nouri Bouzid a été physiquement agressé. Que
      fera-t-on lorsqu'on tuera les intellectuels, les artistes, les
      féministes, les journalistes, les soldats et les policiers, à l'instar
      de ce qui s'est passé lors de la noire décennie algérienne ?
      Aujourd’hui, une enseignante se présente à ses étudiants en niqab. On a
      eu le courage de l’épingler et de la montrer du doigt. Mais demain ?
      Des étudiantes voilées, constatant la peur qu’elles véhiculent à leur
      entourage, n’hésitent par menacer du regard leurs professeurs lorsque
      ces derniers les empêchent de tricher dans les examens. Aujourd’hui, on
      peut s’opposer à ce genre de pratiques, mais demain ?
      Que fera-t-on sérieusement quand on sait que des professeures
      "niqabisées", payées par nos impôts, sont en train de véhiculer des
      interprétations archaïques de l’islam à nos enfants ?
      Que fera-t-on demain lorsqu’un barbu vient agresser verbalement ou
      physiquement nos femmes en jupe dans la rue ou sur les plages ?
      Que dira-t-on demain lorsque les clients de nos hôtels seront essentiellement des Saoudiens et des Iraniens ?

      Les Tunisiens veulent un islam moderne, tolérant, respectant les
      libertés individuelles. Une Tunisie ouverte sur son environnement
      naturel direct : le monde arabe et l’Europe.
      En aucun cas, cette Tunisie, trois fois millénaire, ne veut d’un islam
      rigoriste, salafiste, wahhabite, à l’iranienne ou à la saoudienne tel
      que nous le préparent certains de nos Islamistes.
      Les Tunisiens ne veulent pas des RCDistes, car on les considère comme des ennemis de la démocratie. Soit.
      Mais les Islamistes sont pires, car ils sont à la fois ennemis de la
      démocratie (cette invention occidentale), et ennemis de la liberté car
      il ne saurait y avoir de liberté en contradiction avec la loi divine.

      Ces Islamistes sont des Tunisiens, comme nous, il ne saurait y avoir une
      raison de les exclure du paysage politique et social du pays. C’est
      évident. Ils ont droit, comme tout le monde, à exprimer leurs idées,
      aussi rigoristes soient-elles. Mais à une condition : le respect des
      valeurs républicaines qu’on doit graver sur le marbre de la
      Constitution.
      Et en aucun cas, ils ne doivent être majoritaires dans la rédaction de cette Constitution !

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    El_Manchou
    Homo Genius
    Homo Genius


    Masculin Nombre de messages : 4412
    Localisation : Damous el Hajja
    Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
    Date d'inscription : 29/07/2007

    MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   20/4/2011, 20:09

    le RCD a fusionné avec ennahdha, par contre le PDp est devenu anti-nahdha maintenant mais c'est trop tard.
    aigle noir va revenir du canada ???
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
    Kahéna
    Homo Addictus
    Homo Addictus


    Féminin Nombre de messages : 1914
    Age : 99
    Localisation : Behind you
    Emploi : legal
    Date d'inscription : 22/02/2008

    MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   20/4/2011, 20:48

    Ah bon le PDP devenu anti ennahda?! Ahhh ces centristes, des girouettes.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Belial
    Homulus Administratus
    Homulus Administratus


    Masculin Nombre de messages : 1722
    Age : 60
    Date d'inscription : 04/07/2007

    MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   21/4/2011, 03:36

    En fin de compte si les ex-RCD s'allient avec Ennahdha c'est bien, un seul dégage pour les deux à la fois c'est plus facile Smile

    _________________
    "Plus vous serez fanatiques, plus vous serez éclairés !"

    http://belialmv.blogspot.com/

    http://www.metal-waves.com
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.metal-waves.com
    Kahéna
    Homo Addictus
    Homo Addictus


    Féminin Nombre de messages : 1914
    Age : 99
    Localisation : Behind you
    Emploi : legal
    Date d'inscription : 22/02/2008

    MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   21/4/2011, 14:29

    Belial a écrit:
    En fin de compte si les ex-RCD s'allient avec Ennahdha c'est bien, un seul dégage pour les deux à la fois c'est plus facile Smile
    Razz ah ça serait le pied! Je ne l'avais pas vu de cette façon!
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    El_Manchou
    Homo Genius
    Homo Genius


    Masculin Nombre de messages : 4412
    Localisation : Damous el Hajja
    Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
    Date d'inscription : 29/07/2007

    MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   21/4/2011, 21:37

    Belial a écrit:
    En fin de compte si les ex-RCD s'allient avec Ennahdha c'est bien, un seul dégage pour les deux à la fois c'est plus facile Smile
    tu leur dis dégage, ils t'aspergent de mé far9
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
    wild_bled
    Homo Habilis
    Homo Habilis


    Masculin Nombre de messages : 305
    Localisation : SfaX
    Date d'inscription : 03/07/2007

    MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   10/5/2011, 12:04

    Belial a écrit:
    En fin de compte si les ex-RCD s'allient avec Ennahdha c'est bien, un seul dégage pour les deux à la fois c'est plus facile Smile

    LoooL trop facile chmeta chmeta
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    chidd-min-ghadi
    Homo Habilis
    Homo Habilis


    Masculin Nombre de messages : 858
    Age : 31
    Localisation : l'olympe
    Date d'inscription : 18/08/2009

    MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   13/5/2011, 19:07

    looool Ennahdha recrute les RCD ,ennahdha a acheté takriz , ennahdha a infiltré le PDP...
    A vous lire la scéne politique en tunisie est divisée en deux : ennahdha et tout le reste.
    vous pouvez les aimer ...vous pouvez les détester... mais vous ne pouvez plus les ignorer. bananaa
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Faut il exclure les Ex RCD?   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Faut il exclure les Ex RCD?
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
    » comment leur expliquez-vous qu'il ne faut pas taper?
    » Faut-il le réveiller pour le faire téter?
    » Faut-il prévoir un stérilisateur bib ?
    » les 100 films qu' il faut avoir vus dans sa vie...

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Alternatif :: Société :: Points de Vue-
    Sauter vers: