Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belial
Homulus Administratus
Homulus Administratus
avatar

Masculin Nombre de messages : 1722
Age : 61
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie   9/1/2010, 23:10

Fedor, membre du groupe tunisien de Death Metal, Veilikan, a posté sur le forum zanzana un message plutôt intéressant, qui résume bien la situation et les difficultés que rencontrent les jeunes qui suivent la musique metal.

Je voulais en faire part aux autres, puisque son témoignage regorge de vérités qui s'appliquent sur plein d'autres groupes ou domaines :
Citation :
Agréable de ta part silent noise, oui c'est agréable de savoir que des gens complètement extérieur du groupe soutiennent tout de même le travaille que nous fournissons.
Et c'est peut être à cause de ce manque que le groupe ne travaille plus comme l'an dernier.

Il se trouve que nous étions sensé sortir notre premier album en décembre 2009, mais comme on le vois, ce n'a pas été le cas même si
tout était près depuis des lustres. En effet Vielikan a commencé à se détérioré à petit feu peu après notre participation à la 6eme session du FMG, ceci dit, seulement 4 mois après la formation du groupe (!) et je ne pourrais réellement donner une explication concrète a ça.

Les choses ont été très progressive (hé hé)

Je ne sais pas, chacun des membres à beaucoup trop de préoccupations hors du groupe pour pouvoir épanouir pleinement le désir à ce que ce groupe grandisse. Le travaille, les études, la famille, la responsabilité, et pleins de choses qui mettent en conflit l'évolution du groupe.

J'ajoute aussi à cela que ces préoccupations sont en fin de compte plus importante que Vielikan, car, ce groupe est finalement un groupe qui sue sans résulta, sans reconnaissance, sans soutient ni morale ni matériel, dans un pays ou le Metal est en cours de développement, il est donc impossible ou presque de pouvoir s'épanouir à la même échelle que d'autre pays, pourquoi? Les musiciens LOCAUX (de ce style du moins) ne sont pas reconnu ici (ni même toute forme d'art en général) c'est bien dommage, car les talents sont bien là. Du coup les responsabilités que j'ai cité finissent par remettre en question toute la "perte de temps" que nous fournissons pour ce groupe.

Des proposition de concerts, des invitations à partager une scène avec de "grands" groupes ont été faite pour nous, mais à quoi bon en fin de compte? Si nous rentrons chez nous les "mains vide" après avoir "rendu service"? (Car la musique est un art comme un service, acheter un album, c'est reconnaître le travaille et le service que le musicien fait) Sortir un album? Pour en faire quoi? Pour savoir que des gens l'ont apprécié ou méprisé? Où il est le contre partit du service de l'instant même? La satisfaction de l'ego? Non plus aujourd'hui nous n'en avons plus besoin.. Le contre partit ne viens pas instantanément? Il faut de la patience? Hum personnellement sa fait près de sept que je patiente. Cependant je ne met pas de côté la possibilité que notre musique n'est pas à la hauteur pour exclure ces problèmes.

Je détesterais me retrouvé dans une position que j'ai toujours critiqué de : abandonner. Personnellement je ne pourrais abandonner la musique car c'est une belle petite chose qui fait respirer. La musique
fait respirer le musicien du moment a ce que c'est la musique "proprement personnel" du musicien. A quoi bon offrir une musique aux autres si ces derniers ne font pas respirer l'effort du musicien?

Bah... Sa devient trop long et c'est trop on va bientôt s'attendre à une romance.

Bref. Le groupe n'est pas vraiment en suspend, nous nous voyons souvent, seulement lorsque nous jouons, nous le faisons uniquement pour nous même, sans avoir quelconque prévisions sur quoi que ce soit, disons qu'il plane, et sa passeras.

A bientôt les amis! Eh, et bonne année!

_________________
"Plus vous serez fanatiques, plus vous serez éclairés !"

http://belialmv.blogspot.com/

http://www.metal-waves.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.metal-waves.com
chidd-min-ghadi
Homo Habilis
Homo Habilis
avatar

Masculin Nombre de messages : 858
Age : 31
Localisation : l'olympe
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie   9/1/2010, 23:23

c'est simple ;Si voulez qu'un groupe marche il faut avoir une personne qui injecte les sous dans la machine...comme avec "myrath".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shtool
Homo Habilis
Homo Habilis
avatar

Masculin Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie   10/1/2010, 00:55

chidd-min-ghadi a écrit:
c'est simple ;Si voulez qu'un groupe marche il faut avoir une personne qui injecte les sous dans la machine...comme avec "myrath".
C est juste ce que tu dis surtout dans la scène metal on a de bon groupe qui méritent un petit coup de pouce surtout économique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krishna's Child
Homo Addictus
Homo Addictus
avatar

Masculin Nombre de messages : 1540
Age : 53
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie   10/1/2010, 20:11

Le coup de pouce ne peut venir que des amateurs de musique, qui payent les places de concert et achetent la musique. Au royaume de la copie gratuite on peut oublier la vente, restent les concerts mais meme la le marche n'est pas si important.

En tout cas ce ne sont pas les sponsors privés ni l'Etat qui vont soutenir une musique qui n'interesse que 2 ou 3 % des tunisiens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chidd-min-ghadi
Homo Habilis
Homo Habilis
avatar

Masculin Nombre de messages : 858
Age : 31
Localisation : l'olympe
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie   10/1/2010, 22:07

Les groupes tunisiens vendent leurs album aux état-unis et au japon...mais pour pouvoir le produire ,trouver une maison de disque , et le matériel pour jouer en concert, avoir des dates...il faut vraiment avoir de l'argent dés le départ et ne pas compter sur les fans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belial
Homulus Administratus
Homulus Administratus
avatar

Masculin Nombre de messages : 1722
Age : 61
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie   10/1/2010, 22:48

chidd-min-ghadi a écrit:
Les groupes tunisiens vendent leurs album aux état-unis et au japon...
Les groupes ? Il y a seulement Myrath.

Sinon c'est vrai que ça aide énormément ce coup de pouce de départ, mais il faut savoir qu'avec Myrath, déjà que le genre en lui-même est beaucoup plus abordable que le metal extrême, M. Ahmed Ben Arbia s'occupe très très bien du groupe. C'est quelque chose qu'on ne trouve pas (et qu'il est d'ailleurs inutile d'avoir), un vrai manager du groupe.

Mais sinon tant qu'il y a du talent, c'est possible d'atteindre un but. Vielikan étaient sur le point d'avoir un deal avec Solitude Productions ( http://solitude-prod.com/ / http://www.myspace.com/solitudeprod ), un label russe de qualité spécialisé dans le doom metal. Mais il semblerait que l'un de ses boss est raciste, donc il n'y a finalement pas eu de deal.

Ayyur, one-man-band d'un jeune tunisien de Sousse, a déjà participé dans un split avec un groupe saoudien et un groupe du Bahrain, distribué par le label suédois Salute Records (http://www.myspace.com/saluterecordsofficial).

Un groupe de rock, More and More, a participé dans un festival en Norvège (ou au Danemark je ne sais plus). Je n'ai pas le nom du festival ni la date exacte, mais d'ailleurs ça m'a surpris, non seulement la participation du groupe en elle-même, mais le fait que personne n'en a parlé.

D'autre part, certains groupes s'en foutent complètement. J'étais en contact avec Shaxul, ex-chanteur du groupe français Deathspell Omega et propriétaire du label Legion of Death Records (http://www.legionofdeathrecords.com/), et il m'a raconté un truc avec Melmoth. En gros il leur a envoyé de l'argent pour distribuer leur album, mais ils ne lui ont même pas envoyé une copie. Ils l'ont remboursé après plus d'une année.
Ca donne une très mauvaise impression.

Bon tout ça mais il ne faut tout de même pas oublier que la médiocrité règne, et les bons groupes se font très rares. Mais en même temps, même Myrath en commençant sous le nom Xtazy étaient très loin de leur niveau actuel. Le fait d'avoir un manager et un producteur les a grandement aidés.

_________________
"Plus vous serez fanatiques, plus vous serez éclairés !"

http://belialmv.blogspot.com/

http://www.metal-waves.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.metal-waves.com
chidd-min-ghadi
Homo Habilis
Homo Habilis
avatar

Masculin Nombre de messages : 858
Age : 31
Localisation : l'olympe
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie   11/1/2010, 01:09

trés bon à savoir tout ça..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Maitre du Monde
Maitre du Monde
avatar

Masculin Nombre de messages : 6294
Age : 97
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie   11/1/2010, 13:28

Belial a écrit:
chidd-min-ghadi a écrit:
Les groupes tunisiens vendent leurs album aux état-unis et au japon...
Les groupes ? Il y a seulement Myrath.

Sinon c'est vrai que ça aide énormément ce coup de pouce de départ, mais il faut savoir qu'avec Myrath, déjà que le genre en lui-même est beaucoup plus abordable que le metal extrême, M. Ahmed Ben Arbia s'occupe très très bien du groupe. C'est quelque chose qu'on ne trouve pas (et qu'il est d'ailleurs inutile d'avoir), un vrai manager du groupe.

Mais sinon tant qu'il y a du talent, c'est possible d'atteindre un but. Vielikan étaient sur le point d'avoir un deal avec Solitude Productions ( http://solitude-prod.com/ / http://www.myspace.com/solitudeprod ), un label russe de qualité spécialisé dans le doom metal. Mais il semblerait que l'un de ses boss est raciste, donc il n'y a finalement pas eu de deal.

Ayyur, one-man-band d'un jeune tunisien de Sousse, a déjà participé dans un split avec un groupe saoudien et un groupe du Bahrain, distribué par le label suédois Salute Records (http://www.myspace.com/saluterecordsofficial).

Un groupe de rock, More and More, a participé dans un festival en Norvège (ou au Danemark je ne sais plus). Je n'ai pas le nom du festival ni la date exacte, mais d'ailleurs ça m'a surpris, non seulement la participation du groupe en elle-même, mais le fait que personne n'en a parlé.

D'autre part, certains groupes s'en foutent complètement. J'étais en contact avec Shaxul, ex-chanteur du groupe français Deathspell Omega et propriétaire du label Legion of Death Records (http://www.legionofdeathrecords.com/), et il m'a raconté un truc avec Melmoth. En gros il leur a envoyé de l'argent pour distribuer leur album, mais ils ne lui ont même pas envoyé une copie. Ils l'ont remboursé après plus d'une année.
Ca donne une très mauvaise impression.

Bon tout ça mais il ne faut tout de même pas oublier que la médiocrité règne, et les bons groupes se font très rares. Mais en même temps, même Myrath en commençant sous le nom Xtazy étaient très loin de leur niveau actuel. Le fait d'avoir un manager et un producteur les a grandement aidés.

Il est claire que l'argent c'est le nerf de la guerre ... D'ailleurs si le pere du guitariste (dont j'ai oublie le nom) n'etait pas plein aux as et n'avait pas pousse financierement et moralement sont fils, le groupe serait tombe aux oubliettes. Le pere en question a investi plusieurs dizaines de millions dans le groupe au debut.

_________________
Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence Léon Blum

La femme est l'égale de l'homme, elle n'a donc pas besoin d'un bout de chiffon pour se cacher

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Tunisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MUSIQUE – Les artistes italiens de la dernière décennie à connaître
» Election du Bureau National des Jeunes Démocrates - Collectif Motivés
» difficulté avec Eliott à table ...
» jeunes délinquants en prison dés 12 ans
» Stages de jeunes à la Marine - Jeugdstages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Culturiosités :: Musique-
Sauter vers: