Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gilles Deleuze sur le conflit arabo-israélien , "Spoilers of Peace"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chidd-min-ghadi
Homo Habilis
Homo Habilis
avatar

Masculin Nombre de messages : 858
Age : 32
Localisation : l'olympe
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Gilles Deleuze sur le conflit arabo-israélien , "Spoilers of Peace"   24/10/2009, 23:36

je cherchais un peu ce que pensait Gilles deleuze ( philosophe
français) sur le conflit israélo-palestinien quand je suis tombé sur ce
texte extraordinaire qui date de 1978 et qui est toujours d'actualité
31 ans aprés.

Citation :
How could the Palestinians be "genuine partners" in
peace talks when they have no country? But how could they have a
country when it was taken from them? The Palestinians were never given
any choice other than unconditional surrender. All they were offered
was death. In the Israeli-Palestinian conflict, the actions of the
Israelis are considered legitimate retaliation (even if their attacks
do seem disproportionate), whereas the actions of the Palestinians are
without fail treated as terrorist crimes. And the death of a
Palestinian has neither the same interest nor the same impact as the
death of an Israeli.

Since 1969, Israel has unrelentingly bombed and strafed Southern
Lebanon. Israel has explicitly said that its recent invasion of Lebanon
was not in retaliation for the terrorist attack on Tel-Aviv (eleven
terrorists against thirty thousand soldiers); on the contrary, it
represents the culmination of a plan, one in a whole series of
operations to be initiated at Israel’s discretion. For a "final
solution" to the Palestinian question, Israel can count on the almost
unanimous complicity of other States (with various nuances and
restrictions). A people without land, and without a State, the
Palestinians are the spoilers of peace for everyone involved. If they
have received economic and military aid from certain countries, it has
been in vain. The Palestinians know what they are talking about when
they say they are alone.
Palestinian militants are also
saying that they have managed to pull off a kind of victory. Left
behind in souther Lebanon were only resistance groups, which seem to
have held up quite will under attack. the Israeli invasion, on the
other hand, struck blindly at Palestinian refugees and Lebanese
farmers, a poor population that lives off the land. Destruction of
villiages and cities, and the massacre of innocent civilians have been
confirmed. several sources indicate that cluster bombs were used. This
population of Southern Lebanon, in perpetual exile, keeps leaving and
coming back under Israeli military strikes that one is hard-pressed to
distinguish from acts of terrorism. The latest hostilities have ousted
more than 200,000 from their homes, now refugees wanderin the roads.
The State of Israel is using in southern Lebanon the method which
proved so effective in Galilee and elsewhere in 1948: it is
"Palestinizing" Southern Lebanon.
Palestinian militants for
the most part come from this population of refugees. Israel thinks it
will defeat the militants by creating more refugees, thereby surely
creating more terrorists.
It is not merely because we have a
relationship with Lebanon that we say: Israel is massacring a fragile
and complex country. There is something else. The Israeli-Palestinian
conflict is a model that will determine how problems of terrorism will
be dealth with elsewhere, even in Europe. the worldwide cooperation of
States, and the worldwide organization of police and criminal
proceedings, will necessarily lead to a classification extending to
more and more people who will be considered virtual "terrorists." This
situation os analogous to the Spanish Civil War, when Spain sereved as
an experimental laboratory for a far more terrible future.
Today
Israel is conducitng an experiment. It has invented a model of
repression that, once adapted, will profit other countries. There is
great continuity in Israeli politics. israel believes that the U.N.
resolutions verbally condemning Israel in fact put it in the right.
Israel has transformed the invitation to leave the occupied territories
into the right to establish colonies there. It thinks sending an
international peace-keeping force into Southern Lebanon is an excellent
idea… provided that this force, in the place of Israeli forces,
transforms the region into a police zone, a desert of security. This
conflict is a curious kind of blackmail, from which the whole world
will never escape unless we lobby for the Palestinians to be recognized
for what they are: "genuine partners" in peace talks. They are indeed
at war, in a war they did not choose.
http://lapointe.blogsome.com/2006/08/07/gilles-deleuze-on-palestine/



traduction google:
Citation :

Comment les Palestiniens pourraient être "de véritables partenaires» dans

pourparlers de paix quand ils n'ont pas de patrie? Mais comment pourraient-ils avoir un

pays quand elle a été prise d'eux? Les Palestiniens n'ont jamais eu

d'autre choix que de se rendre sans condition. Tout ce qu'ils ont été offerts

était la mort. Dans le conflit israélo-palestinien, les actions de la

Israéliens sont considérés comme des représailles légitimes (même si leurs attaques

ne semblent disproportionnés), alors que les actions des Palestiniens sont

sans faute traités comme des crimes terroristes. Et la mort d'un

Palestinienne n'a ni les mêmes intérêts ni les mêmes répercussions que la

mort d'un Israélien.


Depuis 1969, Israël a bombardé et mitraillé sans relâche australe

Liban. Israël a explicitement dit que sa récente invasion du Liban

n'a pas été en représailles à l'attentat terroriste contre Tel-Aviv (onze

terroristes contre trente mille soldats), au contraire, il

représente l'aboutissement d'un plan, un dans une série de

opérations qui doivent être entrepris à la discrétion d'Israël. Pour une «finale

"solution à la question palestinienne, Israël peut compter sur la quasi -

l'unanimité la complicité d'autres Etats (avec des nuances diverses et

restrictions). Un peuple sans terre et sans Etat, le

Les Palestiniens sont les saboteurs de la paix pour tous les intervenants. Si elles

ont reçu une aide économique et militaire de certains pays, il a

été en vain. Les Palestiniens savent de quoi ils parlent quand

ils disent qu'ils sont seuls.

Des activistes palestiniens sont également

disant qu'ils ont réussi à arracher une sorte de victoire. Gauche

derrière, dans le Sud-Liban ne sont que des groupes de résistance, qui semblent

ont a assez seront attaqués. l'invasion israélienne, sur la

D'autre part, frappaient aveuglément sur des réfugiés palestiniens et libanais

agriculteurs, une population pauvre qui vit de la terre. Destruction de

villiages et les villes, et le massacre de civils innocents ont été

confirmées. Plusieurs sources indiquent que des bombes en grappes ont été utilisées. Cet

population du Sud-Liban, dans un exil perpétuel, garde de partir et

reviennent en vertu de frappes militaires israéliennes que l'on est mal à

distinguer des actes de terrorisme. Les récentes hostilités ont évincé

plus de 200.000 de leurs maisons, à présent réfugiés Wanderin les routes.

L'Etat d'Israël se sert dans le sud du Liban, la méthode qui

révélée si efficace en Galilée et ailleurs en 1948: il est

"Palestinizing" Sud-Liban.

Des militants palestiniens pour

la plupart, viennent de cette population de réfugiés. Israël, il pense

défera les militants en créant davantage de réfugiés, ce qui sûrement

créer plus de terroristes.

Ce n'est pas seulement parce que nous avons

relations avec le Liban que nous disons: «Israël est en massacrant un fragile

et pays complexe. Il ya quelque chose d'autre. Le conflit israélo-palestinien

le conflit est un modèle qui permettra de déterminer comment les problèmes du terrorisme

être abordés: ailleurs, et même en Europe. la coopération mondiale de

États, et l'Organisation mondiale de la police et les criminels

procédure, conduira nécessairement à une classification étendant au

plus en plus de gens qui seront considérés virtuelle "terroristes". Cet

OS situation analogue à la guerre civile espagnole, lorsque l'Espagne comme sereved

un laboratoire expérimental pour un avenir bien plus terrible.

Aujourd'hui

Israël est conducitng une expérience. Elle a inventé un modèle de

répression qui, une fois adaptés, tireront profit d'autres pays. Il y a

grande continuité dans la politique israélienne. Israël estime que le U.N.

résolutions condamnant Israël verbalement, en fait, le mettre dans le droit.

Israël a transformé l'invitation à quitter les territoires occupés

dans le droit d'établir des colonies. Il pense que l'envoi d'un

la paix internationale de maintien de forces dans le sud du Liban est un excellent

idée ... à condition que cette force, à la place des forces israéliennes,

transforme la région en une zone de police, un désert de sécurité. Cet

conflit est un drôle de chantage, d'où le monde entier

ne pourront jamais échapper à moins que nous faisons pression pour les Palestiniens d'être reconnu

pour ce qu'ils sont: "de véritables partenaires» dans les pourparlers de paix. Ils sont en effet

en guerre, dans une guerre qu'ils n'ont pas choisi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donnie
Homo Habilis
Homo Habilis
avatar

Masculin Nombre de messages : 528
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze sur le conflit arabo-israélien , "Spoilers of Peace"   25/10/2009, 14:17

Comme quoi,rien n'a changé depuis 30 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chidd-min-ghadi
Homo Habilis
Homo Habilis
avatar

Masculin Nombre de messages : 858
Age : 32
Localisation : l'olympe
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: Gilles Deleuze sur le conflit arabo-israélien , "Spoilers of Peace"   25/10/2009, 14:46

Donnie a écrit:
Comme quoi,rien n'a changé depuis 30 ans.

il y'a une chose qui a changé c'est l'interprétation du conflit israélo-palestinien en france.C'est pas demain la veille qu'on verre un texte comme celui là dans "le monde" et encore moins venant d'un célébre personnage français.Puisqu'aujourd'hui ceux qu'on nous présente comme étant les grands philosophes français (bhl,onfray et finkielkraut) se disent tous sionistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gilles Deleuze sur le conflit arabo-israélien , "Spoilers of Peace"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gilles Deleuze sur le conflit arabo-israélien , "Spoilers of Peace"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Société :: Points de Vue-
Sauter vers: