Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'image des arabes dans cinema Hollywoodien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max
Maitre du Monde
Maitre du Monde


Masculin Nombre de messages : 6294
Age : 96
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   25/2/2009, 16:30

http://leweb2zero.tv/video/nestamarley_71496fa41c92bfd

Excellent reportage ! a voir absolument ..

_________________
Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence Léon Blum

La femme est l'égale de l'homme, elle n'a donc pas besoin d'un bout de chiffon pour se cacher

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilia
Homo Addictus
Homo Addictus


Féminin Nombre de messages : 1290
Age : 31
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   25/2/2009, 17:11

Igor a écrit:
http://leweb2zero.tv/video/nestamarley_71496fa41c92bfd

Excellent reportage ! a voir absolument ..

oui je l'ai déjà vu , ça fait deux semaines ou plus !

chacun de nous a dû déjà remarquer la chose, mais là à voir tout ces images, à écouter cette analyse faite par ce professeur ! c'est vraiment dingue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sof
Homulus Administratus
Homulus Administratus


Masculin Nombre de messages : 2314
Age : 36
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   25/2/2009, 17:23

Je vais le voir tout à l'heure, je ne peux pas mettre le son.
Ce sont les stereotypes des harems de femmes voilées et des chameaux qui me font le plus chier. Sans parler des acteurs parlant marocain ou tunisien sensés jouer des egyptiens ou des bedouins d'Arabie, et j'en passe et des meilleures..

_________________
الحجاب لا بدّ يزول، باش يزول، و يِلزمو يزول
بورڨيبة [size=17]13/08/1960
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilia
Homo Addictus
Homo Addictus


Féminin Nombre de messages : 1290
Age : 31
Date d'inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   25/2/2009, 17:27

sof a écrit:
Je vais le voir tout à l'heure, je ne peux pas mettre le son.
Ce sont les stereotypes des harems de femmes voilées et des chameaux qui me font le plus chier. Sans parler des acteurs parlant marocain ou tunisien sensés jouer des egyptiens ou des bedouins d'Arabie, et j'en passe et des meilleures..

t9oul 3lik 7adher hasilou ! c'est exactement ça et rien que ça ! des obsédés sexuels, aux idiots richards qui jettent l'argent par les fenêtres, aux barbares, sans parler des méchants terroristes cela va sans dire , aux ignorants, etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus


Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 38
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   25/2/2009, 18:09

sof a écrit:
Je vais le voir tout à l'heure, je ne peux pas mettre le son.
Ce sont les stereotypes des harems de femmes voilées et des chameaux qui me font le plus chier. Sans parler des acteurs parlant marocain ou tunisien sensés jouer des egyptiens ou des bedouins d'Arabie, et j'en passe et des meilleures..

tu parles de os117 le Caire nid d'espions ?

très bien ce reportage merci Igor pour le lien

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sof
Homulus Administratus
Homulus Administratus


Masculin Nombre de messages : 2314
Age : 36
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   25/2/2009, 18:22

Citation :
tu parles de os117 le Caire nid d'espions ?
pas particulièrement,.. je ne l'ai pas vu d'ailleurs. la preuve que c'est récurent dans pas mal de films.

_________________
الحجاب لا بدّ يزول، باش يزول، و يِلزمو يزول
بورڨيبة [size=17]13/08/1960
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus


Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 38
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   25/2/2009, 18:23

sof a écrit:
Citation :
tu parles de os117 le Caire nid d'espions ?
pas particulièrement,.. je ne l'ai pas vu d'ailleurs. la preuve que c'est récurent dans pas mal de films.

Parce que ce film est sensé se passer au caire et les arabes parlent le dialecte marocain (voir même ils sont habillés en 9oftan comme des marocains)

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teva
Homo Habilis
Homo Habilis


Masculin Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   6/3/2009, 09:08

sof a écrit:
Je vais le voir tout à l'heure, je ne peux pas mettre le son.
Ce sont les stereotypes des harems de femmes voilées et des chameaux qui me font le plus chier. Sans parler des acteurs parlant marocain ou tunisien sensés jouer des egyptiens ou des bedouins d'Arabie, et j'en passe et des meilleures..

Je vous rappelle que les westerns italiens ont été tournés en Espagne. S'il est plus facile de tourner en Tunisie ou au Maroc qu'en Egypte ou en Arabie, ce n'est pas la faute des cinéastes occidentaux.

Le voleur de Bagdad, Lawrence d'Arabie, Les avanturiers de l'Arche perdue, ont de gentils arabes. Et les peplums américains nous présentent de gentils chrétiens et de méchants Romains.

Dans cette vidéo, à 7.28, on voit commerçant en colère contre un jeune voleur. Vous croyez peut-être que la même scène n'a jamais été tournée en mettant en scène un commerçant et un mendiant européen dans une ville médiévale ? Est-ce que les nantis sont aimables dans "Oliver Twist" ?

Vers 8.00 on voit Indiana Jones descendre un manieur de sabre. Mais ce type est au service de nazis tout à fait européens, alors qu'il y a un sympathique commerçant arabe du côté d'Indiana Jones.

A 8.13, c'est une comédie. L'Arabe zoophile dans son désert fait pendant au légionnaire européen à qui l'ont prête les mêmes pratiques.

Vers la dixième minute, les Arabes sont paraît-il présentés comme des pervers. Mais n’importe quelle bande de barbares de peplums enlevant une princesse ont droit au même traitement. Dans Week End à Zyudcotte qui se passe pendant la débâcle de 40, Belmondo descend deux déserteurs français qui voulaient violer une fille.

A 10.35, il y a un type qui décrit les Arabes comme des rustres. Mais rien ne dit que le héros du film, dans lequel doit se retrouver le spectateur, acquiesce à ce discours. C’est comme dans « Le crabe aux pinces d’or » où ce sont les Dupondt qui enfilent les comportement racistes.

A 12., il y a un Arabe riche qui achète une maison. Mais il a l’arrogance de n’importe quel riche. Dans « Le jouet », Michel Bouquet débarque dans une maison au milieu du repas de ses propriétaires et leur offre un bon prix s’ils déménagent dans l’heure. Il paraît que c’est tiré d’un acte authentique de Marcel Dassault.

A 13, il parle des Libyens de « Retour vers le futur » et ose se demander pourquoi ils sont méchants. Or le savant explique lui même qu’il leur a fourgué du plomb pour de l’uranium. Et que des Libyens soient en quête d’uranium n’a rien de surprenant quand on connaît Kadhafi et son désir d’être leader du monde arabe, voire du Tiers Monde.

A 14, l’ « épanouissement » supposé de la femme arabe n’est qu’une vaste blague quand on connaît la réalité.

A 15.40, il parle d’un « soutien immédiat » à Israel après la seconde guerre mondiale. Or ce soutien n’a été effectif qu’après la guerre de 67 quand les Yankees ont découvert la valeur de l’armée israélienne.

A 16, il croit que les Iraniens sont des Arabes.

A 16.30, il parle de l’Arabe plein aux as qui menace le système financier américain. Mais il ment car l’Arabe ne cherche pas à acheter l’Amérique « morceau par morceau » mais à retirer ses capitaux (le titre américain est « Rollover »). Mais dans ce film, les Arabes sont décrits comme parfaitement dans leur droit (qui est celui du capitalisme américain). Et quand Jeanne Fonda dit à l’Arabe qu’il va provoquer le fin (économique) du monde, celui-ci lui répond : « Non, Madame. La fin d’UN monde : le vôtre. » Or Jeanne Fonda est de gauche et a milité contre la guerre du Viet-Nam. Un film dépeignant le capitalisme américain comme un tigre de papier ne peut être qualifié de raciste.

A 16.45, il parle d’un « roi du pétrole » dans la dernière croisade. C’est un pur mensonge. Il s’agit du président de la république du Hatay qui a bien existé. En plus ce gars n’a pas un radis puisqu’il obtient la Rolls des Allemands en échange de son aide.

Je n’ai pas vu le film de 17. mais un cheik qui dépense ses milliards pour le djihad ne saurait pas plus être qualifié de « cupide » que Ben Laden.

A 20.23, il paraît que les Palestiniens sont « plongés dans la misère la plus noire à la suite de la création d’Israël »… il y a 60 ans. Où sont les camps de refugiés sudètes et silésiens, je vous prie ?

A 21, il paraît que les Palestiniens sont comparés aux nazis dans « Exodus.» Or il dit cela sur la foi d’une unique croix gammée sur un mur. Cette croix gammée est-elle impossible ? Non. Il est notoire que le grand mufti de Jérusalem soutenait le Reich qui l’aurait débarrassé, croyait-il, autant des Anglais que des sionistes, et que la rue palestinienne pensait comme lui.

A 21.40, tissu de mensonges. Les Arabes qui tirent sur tous les Juifs qu’ils trouvent ont de bonnes raisons : ils sont chez eux. Lorsqu’un film yankee célèbre le massacre des Indiens, il ne va jamais jusqu’à dire qu’ils ont eu tort de se défendre.

A 24, il décrit des actions palestinienne comme autant de calomnies alors qu’elles s’inspirent de fait réels.

A 25, j’apprends qu’il est raciste de montrer des Palestiniens détournant un avion, comme s’ils ne l’avaient jamais fait.

A 27.44, dans un film tourné en 1986, les Yankees bombardent les Arabes. Auriez-vous voulu qu’il bombardent les Russes ? Contre les Russes, trop puissants, on utilise des agents secrets ou on envoie Rambo se battre au côtés des Afghans.

A 27,50 dans un film de 1990, un Américain mitraille au Liban. Quel scandale ! Comme si ce pays ne voyait pas passer des balles tous les jours à l’époque…

A 28, on apprend que « l’enfer du devoir restera dans les annales comme le plus raciste ». Il faudrait peut-être qu’Hollywood ne tourne que des films sur la Seconde Guerre Mondiale pour ne montrer que des Blancs se tuant entre eux ? Les 50 millions de morts Asiatiques et Africains depuis 1945, il ne faudrait pas en parler ? Est-ce cela l’antiracisme ?

A 30, les civils yéménites ont des armes. Mais qu’est-ce qui permet de dire qu’ « on est d’accord » avec ce « il faut tuer ces enfoirés » ?
« A la fin du film, le massacre de femmes et d’enfants est applaudi » : ça m’étonnerait beaucoup. Compte tenu du nombre de films sur le Viet-Nam où l’on voit des soldats US massacrer des civils en étant présentés comme des coupables, comment le public pourrait-il subitement changer de perception ?
Si « le film est dénué d’humanité », comment se fait-il qu’il présente des enfants qui souffrent ? Quand les actualités présentent des soldats israéliens arrêtant des enfants palestiniens, le spectateur prend immédiatement parti pour les enfants sans se demander pour quelle raison ces enfants on été arrêtés. Et c’est le but de ces images : c’est de la propagande pro-palestinienne. Dès lors, comment un spectateur pourrait-il prendre parti pour un soldat massacreur d’enfants ? Le cinéma américain est plein de brutes nazies. Mais avez-vous vu une seule fois des soldats américains massacrant des Hitlerjugends ? Jamais !

A 32.39, nous apprenons que nous sommes coupables d’être « islamophobes ». Les Kadhafi, Khomeiny, Saddam Hussein, et autres Ben Laden sont sans doute de gentils garçons…

A 33.11, nous apprenons que nous diabolisons les Arabes « depuis plus d’un siècle ».
Or au début du Xxième siècle, le diable, c’est le Boche. Les Arabes et les Noirs sont nos amis. Nous apprenons par nos expositions coloniales qu’il sont très contents de la colonisation. Il nous haïssent peut-être mais le public occidental est persuadé du contraire.

Le méchant musulman apparaît avec la révolution iranienne. Avant cela, l’intelligentsia européenne adore les Arabes qui luttent contre le colonialisme plus ou moins au nom du socialisme. Et les Américains de leur côté ont toujours soutenu la décolonisation. La seule chose qu’ils reprochent aux ex-colonisés, c’est d’être marxistes.

A 33.33, nous apprenons que les terroristes du 11 septembre sont des marginaux. Les foules arabes n’ont jamais fait de yoyous en apprenant la nouvelle (sûrement des images fabriquées par la CIA dans le désert du Nevada…). Car pourquoi haïraient-ils les Américains, ces gentils Arabes ? Après tout, qu’est-ce que les Américains ont à voir avec le conflit judéo-palestinien ? Hein ? On se le demande…

A 33.40, il se trompe dans une proportion de 1 à 1000 dans l’évaluation du nombre de musulmans sur cette planète. A force de nier l’évidence, son inconscient lui-même se met à débloquer à toute berzingue.

A 34, nous apprenons que la cause de Ben Laden est comparable à celle du Ku Klux Klan.
Il prétend que la presse n’a pas soufflé mot de la religion de l’auteur de l’attentat d’Oklahoma City en 1995 alors qu’elle a crié sur les toits que l’auteur aurait dit que c’était pour venger le massacre de la secte des Davidiens par la police américaine.

A 35.40, nous apprenons que l’idée d’une sympathie des immigrés arabes aux USA pour la cause arabe est un tissu de mensonges. Ainsi un Juif américain normal peut soutenir Israel mais un Arabe américain normal n’est jamais pro-palestinien.

C’est comme en Europe, d’ailleurs. A-t-on jamais vu un attentat à Paris rue Copernic ou un attentat à Londres en 2005 signé Al-Qaida ?

A 36.40, nous apprenons que le public américain a été complètement indifférent à l’affaire de la prison d’Abou Ghraib. 11 soldats condamnés par le gouvernement US ? N’en parlons surtout pas : « Nous nous fichons complètement d’eux. » Ah bon ? J’aimerais bien voir les minutes des procès organisés par Saddam Hussein contre son armée qui a gazé des Kurdes et celles du procès organisés par le FLN contre ses troupes massacreuses de harkis et de Kabyles.

A 40, nous apprenons qu’une grande partie du monde arabe est laïque. J’aimerais bien savoir où. Et, de plus, comment un Américain peut-il utiliser ce mot dans un pays où tout le monde jure sur la Bible et où aucun politicien n’oserait se déclarer athée ?

A 40.25, nous apprenons que les Arabes chrétiens vivent en harmonie avec les musulmans depuis des siècles. Le mot « dhimmi » aurait-il été inventé par un Juif ?

A 41.20, nous apprenons l’existence d’humoristes arabes tentant de décrisper la situation. Sont-ils en train de rire des Arabes chez les Arabes ? Les Arabes ont-il trouvé drôle que l’on puisse rire de Mahomet en Europe ? Trouvent-ils que Rushdie est un joyeux drille ?

A 43.30, nous apprenons qu’un film montrant des Arabes heureux d’être libérés de Saddam Hussein par les Américains marque un tournant dans la perception des régimes arabes par les Américains…. « Le film montre aussi des Irakiens loyaux à Saddam Hussein » ….que l’on voit massacrer des Arabes…

A 44.16, nous apprenons que dans un film sur les croisades, « Saladin aperçoit une icône sur le sol, la prend délicatement sur le sol, et la pose sur l’autel ». Moi, je vois une croix. Et j’imagine mal un musulman en guerre sainte contre des chrétiens s’extasier sur une image représentant un prophète de l’islam…

A 46, un film présente un prince arabe féru de civilisation occidentale. Il paraît que c’est un progrès dans l’image de l’Arabe. Mais je ne vois pas tellement la différence avec le gouvernement démocratique installé par les Américains en Irak dans l’espoir d’une contagion démocratique dans tout le Moyen-Orient….

Juste après, nous voyons un autre progrès : un film présente un gentil Marocain venant en aide à des Anglaises …dans le pays le plus pro-occidental du monde arabe. A noter que si les films avec des danseuses du ventre voilées ont été dénoncées plus haut comme des caricatures, une Marocaine lançant des fleurs sur les touristes ne semble en rien caricaturale à l’auteur…

Et que ce Marocain fasse « de grands sacrifices » pour aider ces Anglaises plus riches que lui est positif, tandis que dans un autre reportage sur la vision du Noir par Hollywood, les gentils Noirs qui sauvent leurs maîtres blancs dans « Naissance d’une nation », « Autant en emporte le vent », et divers films coloniaux, sont censés être scandaleusement collabos de la bonne conscience yankee.

A 48, nous découvrons une Palestinienne expliquant les valeurs occidentales à un Palestinien. Là aussi, il paraît que c’est un changement : les Arabes ne sont plus des sauvages mais reconnaissent être des sauvages. Si tout ce qui précède était de la propagande pour les valeurs américaines, que l’on m’explique en quoi cela n’est pas la même propagande.

En conclusion, je m’étonne que vous qui cognez toute l’année sur cette tendance qu’ont vos congénères à se prendre pour des victimes, vous vous pâmiez sur ce reportage allant dans le même sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://village-project.forumactif.info/index.htm
Belial
Homulus Administratus
Homulus Administratus


Masculin Nombre de messages : 1722
Age : 60
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   6/3/2009, 09:44

Je n'ai pas lu tout le message (pas regardé la video non plus), mais je crois qu'il s'agit ici de ce que le cinéma montre des arabes dans la plupart des cas, pas seulement le fait de montrer que les arabes sont méchants. Tout le monde a ses méchants et ses gentils dans le cinéma, mais parfois ça devient plus que ridicule. C'est carrément devenu un stéréotype, l'arabe riche et pervers qui porte le truc des saoudiens sur la tête, qui ne s'intéresse qu'à l'alcool et aux filles et qui parle n'importe quel dialecte à part le saoudien.
Même en 2008 il y a encore des films de ce genre (Taken).

_________________
"Plus vous serez fanatiques, plus vous serez éclairés !"

http://belialmv.blogspot.com/

http://www.metal-waves.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.metal-waves.com
Max
Maitre du Monde
Maitre du Monde


Masculin Nombre de messages : 6294
Age : 96
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   6/3/2009, 16:52

Teva a écrit:


En conclusion, je m’étonne que vous qui cognez toute l’année sur cette tendance qu’ont vos congénères à se prendre pour des victimes, vous vous pâmiez sur ce reportage allant dans le même sens.

Tu viens de nous sortir 41 "coïncidences" tires des plus des plus grands films du cinema hollywoodien ... donc soit

1- t'es vraiment tres tres tres naif
2- t'es vraiment de tres tres tres mauvaise foi en essayant de noyer le poisson dans l'eau

dans les deux cas c'est grave !

_________________
Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence Léon Blum

La femme est l'égale de l'homme, elle n'a donc pas besoin d'un bout de chiffon pour se cacher

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teva
Homo Habilis
Homo Habilis


Masculin Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 11/04/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   6/3/2009, 17:01

Cette vidéo est mensongère. C'est aussi simple que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://village-project.forumactif.info/index.htm
hismajesty
Australopithecus
Australopithecus


Masculin Nombre de messages : 67
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   8/3/2009, 12:55

c'est aussi valable pour les coréens, les chinois, les japonais, les vietnamiens, les latino-américains, les indiens, les français, et les noirs dans le cinéma hollywoodiens.
bref que de clichés dans 99,99% des films du pays de l'oncle sam scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
trainspotting
Homo Habilis
Homo Habilis


Féminin Nombre de messages : 939
Age : 35
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   8/3/2009, 18:35

@Teva,

j'aurai quelques remarques sur tes remarques

Teva a écrit:


Dans
cette vidéo, à 7.28, on voit commerçant en colère contre un jeune
voleur. Vous croyez peut-être que la même scène n'a jamais été tournée
en mettant en scène un commerçant et un mendiant européen dans une
ville médiévale ? Est-ce que les nantis sont aimables dans "Oliver
Twist" ?

Citation :
Ce qu'il voulait surtout montrer c'est l'acte de
couper la main, qui est une punition qu'on attribue plus souvent à
l'islam qu'à la chrétienté il faut se rappeler le symbolisme déjà
existant dans les mentalités occidentales, et ça ça n'existe pas dans
tous les pays arabes mais en utilisant un décor et des personnages
standard le message est généralisé à tous les pays. Il ne faut pas
oublier que premièrement on montre ça a des enfants , et ensuite que la
répétition de ce genre de message là fait qu'on géénralise un trait à
toute une population et je n'ai aucune que les petits américains
pensent qu'on coupe la main au voleur en Tunisie

Vers
8.00 on voit Indiana Jones descendre un manieur de sabre. Mais ce type
est au service de nazis tout à fait européens, alors qu'il y a un
sympathique commerçant arabe du côté d'Indiana Jones.

Citation :
Le
principe ici ce n'est pas qui est le méchant et qui est le gentil ,
mais qui est l'intelligent qui possède les moyens modernes et efficace
contre les acrobaties ridicules avec le sabre, remarque ce gag est
aussi utilisé contre les asiatiques : un chinois fait tout un tas
d'acrobatie d'arts martiaux hyper compliquées, et son opposant
occidental lui met simplement une balle


Citation :
A
8.30 par contre le fait qu'on présente les arabes comme des incapables
est valable dans plusieurs films d'actions où des occidentaux sont les
méchants, il est évident que nous le ressentons encore plus puisqu'il
s'agît d'arabe, mais je trouve que ça n'apporte rien à la thèse du
bonhomme

Vers la dixième minute, les Arabes sont
paraît-il présentés comme des pervers. Mais n’importe quelle bande de
barbares de peplums enlevant une princesse ont droit au même
traitement. Dans Week End à Zyudcotte qui se passe pendant la débâcle
de 40, Belmondo descend deux déserteurs français qui voulaient violer
une fille.

Citation :
Là je suis d'accord mais ce n'est pas
uniquement valable pour les barabares et les arabes, la plupart des
méchants dans les films sont des obsédés ou des violeurs ou quelque
chose du genre qui veulent piquer la copine au héros. Et puis soyons
sérieux quand on sait que tous les cinémas stéréotypent les étrangers,
y'a qu'à voir l'image des occidentales dans les vieux films égyptiens ,
on ne peut décemment pas s'étonner qu'ils stéréotypent une obsession
dont on se plaint nous mêmes en tant que filles en Tunisie

A
12., il y a un Arabe riche qui achète une maison. Mais il a l’arrogance
de n’importe quel riche. Dans « Le jouet », Michel Bouquet débarque
dans une maison au milieu du repas de ses propriétaires et leur offre
un bon prix s’ils déménagent dans l’heure. Il paraît que c’est tiré
d’un acte authentique de Marcel Dassault.

Citation :
ce qui était
choquant pour moi dans cette scène c'était plus le côté soumission de
sa femme que le côté caricatural du riche arabe, parce qu'il arrive
tout de même assez rarement même pour des femmes soumises (et celle-ci
parait du type égyptienne ) de se retrouver invectivées par leur mari
comme ça en public

A 13, il parle des Libyens de «
Retour vers le futur » et ose se demander pourquoi ils sont méchants.
Or le savant explique lui même qu’il leur a fourgué du plomb pour de
l’uranium. Et que des Libyens soient en quête d’uranium n’a rien de
surprenant quand on connaît Kadhafi et son désir d’être leader du monde
arabe, voire du Tiers Monde.

Citation :
avant c'était les russes qui
achetaient de l'uranium , ça correspondait à une réalité politique,
mais aussi à une stérétoypisation. Si on se demande pourquoi est ce que
personne ne montrait à l'époque les russe et les communistes comme des
gens normaux. Alors on peut se demander pourquoi personne ne présente
les lybiens comme des gens normaux. Mais si la 1ère question ne te
vient pas à l'esprit , alors la 2ème non plus.

A 14, l’ « épanouissement » supposé de la femme arabe n’est qu’une vaste blague quand on connaît la réalité.

Citation :
Certes
ça peut être vu comme une blague, et Hollywood ne fait qu'accentuer un
trait qui existe déjà , mais c'est vrai aussi que ça fait de la peine
qu'on ne nous voit pas , qu'on ne voit que le côté noir du tableau.
Nous nous plaignons en Tunisie que notre statut ne s'améliore pas qu'il
se soit arrêté à Bourguiba mais Hollywood s'est arrêté encore bien
avant, ceci dit j'aurai du mal à leur reprocher cela c'est à nous de
changer notre image, avant de leur demander de changer leurs
mentalités

A 15.40, il parle d’un « soutien immédiat » à
Israel après la seconde guerre mondiale. Or ce soutien n’a été effectif
qu’après la guerre de 67 quand les Yankees ont découvert la valeur de
l’armée israélienne.

Citation :
Il n'a pas précisé à quelle date ce
soutien a été effectif, il a cité plusieurs évènements qui se sont
effectivement produit après 45 et c'est tout

A 16.30, il
parle de l’Arabe plein aux as qui menace le système financier
américain. Mais il ment car l’Arabe ne cherche pas à acheter l’Amérique
« morceau par morceau » mais à retirer ses capitaux (le titre américain
est « Rollover »). Mais dans ce film, les Arabes sont décrits comme
parfaitement dans leur droit (qui est celui du capitalisme américain).
Et quand Jeanne Fonda dit à l’Arabe qu’il va provoquer le fin
(économique) du monde, celui-ci lui répond : « Non, Madame. La fin d’UN
monde : le vôtre. » Or Jeanne Fonda est de gauche et a milité contre la
guerre du Viet-Nam. Un film dépeignant le capitalisme américain comme
un tigre de papier ne peut être qualifié de raciste.

Citation :
D'accord,
et un autre point aussi le film d'après: Nework, le discours sur le
financement arabe de la chaîne est lancé par le présentateur qui était
devenu dépressif et suicidaire et pêtait les plombs contre le système
en général plus que vraiment contre les arabes, et là que le
commentateur fasse de son discours le signe que l'amérique est en
colère contre les arabes , c'st un drôle de raccourci

A
21.40, tissu de mensonges. Les Arabes qui tirent sur tous les Juifs
qu’ils trouvent ont de bonnes raisons : ils sont chez eux. Lorsqu’un
film yankee célèbre le massacre des Indiens, il ne va jamais jusqu’à
dire qu’ils ont eu tort de se défendre.

Citation :
Là n'est pas la
question à mon avis, dans les films western, on montrait généralement
l'indien comme le barbare qui vient attaquer les caravanes et kidnapper
les femmes, le fait qu'il ait tord ou raison parcequ'il est l'habitant
originel n'est même pas soulevé , certes c'est pas comme si les indiens
n'avaient jamais commis ces crimes mais quand tu les montre assez
souvent comme les méchants ça fini par avoir des effets. Or justement
dans le film c'est l'attaque par les arabes d'un orphelinat juif stoppé
par la milice israélienne qui est montré

A 24, il décrit des actions palestinienne comme autant de calomnies alors qu’elles s’inspirent de fait réels.
A 25, j’apprends qu’il est raciste de montrer des Palestiniens détournant un avion, comme s’ils ne l’avaient jamais fait.
Citation :


on entre dans le débat est ce que le cinéma est censé montrer la
réalité, a t-il des responsabilités face à la mentalité des individus.
Est ce que les supports culturels en ont généralement une. Lorsque
j'tais enfant je lisais un magazine qui faisait 6 ou 8 pages pleine
contre le sionisme en caricaturisant les juifs et les israéliens dans
des BD, selon eux les israéliens étaient tous des soldats , et étaient
tous laids et n'avaient pas une once d'humanité en eux. Reproduit ça
sur les palestiniens et tu comprendras pourquoi les générations
nouvelles d'un côté comme un autre ont du mal même à instaurer un
dialogue (même pour dire bonjour) ne parlons pas d'aller s'entendre sur
quelque chose. Alors certes il y a la liberté d'expression et Hollywood
a le droit de donner une seule image des palestiniens: celles des
terroristes que certains d'entre eux sont ou ont été. Mais ça ne dénie
pas leur responsabilité dans la radicalisation des opninions. Les
médias et films arabes ne sont pas en reste non plus soit dit en
passant , ils font la même chose mais en inversant les rôles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clairobscur.bloguez.com
trainspotting
Homo Habilis
Homo Habilis


Féminin Nombre de messages : 939
Age : 35
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   8/3/2009, 18:36

Citation :


A 30, les civils yéménites ont des armes. Mais qu’est-ce qui permet de dire qu’ « on est d’accord » avec ce « il faut tuer ces enfoirés » ?
« A la fin du film, le massacre de femmes et d’enfants est applaudi » : ça m’étonnerait beaucoup. Compte tenu du nombre de films sur le Viet-Nam où l’on voit des soldats US massacrer des civils en étant présentés comme des coupables, comment le public pourrait-il subitement changer de perception ?
Si « le film est dénué d’humanité », comment se fait-il qu’il présente des enfants qui souffrent ? Quand les actualités présentent des soldats israéliens arrêtant des enfants palestiniens, le spectateur prend immédiatement parti pour les enfants sans se demander pour quelle raison ces enfants on été arrêtés. Et c’est le but de ces images : c’est de la propagande pro-palestinienne. Dès lors, comment un spectateur pourrait-il prendre parti pour un soldat massacreur d’enfants ? Le cinéma américain est plein de brutes nazies. Mais avez-vous vu une seule fois des soldats américains massacrant des Hitlerjugends ? Jamais !

Citation :
Certainement , mais c'est pour ça qu'il ne s'agît pas d'un film où l'armée américaine avoue qu'elle peut se tromper ou qu'elle peut avoir effectivement massacré d'innocents arabes mais encore une fois d'un film ou se sont les arabes qui sont responsables du meurtre d'enfants , donc ne vous méprenez pas cher téléspectateur si vous voyez des enfants morts quelque part et que les premiers indices montrent que c'est les américains ne le croyez surtout pas car c'est certainement les arabes qui ont commencé les premiers, c'est cela le message du film. Certes ce sont des choses qui arrivent : des terroristes infiltrés parmi les civils, l'armée qui riposte et fait un massacre (ça rappelle quelque chose d'ailleurs , n'est ce pas ce qui s'est passé décembre dernier à Gaza) mais quand tu ne montres pas qu'il arrive que les américains soient effectivement coupables envers les arabes dans quelques films pour contrebalancer le poids de tous les autres, cela a forcément une influence sur l'opinion publique , de là à se dire que la rareté des films montrant les arabes comme innocent est le résultat d'une politique , il n'y a qu'un pas

A 32.39, nous apprenons que nous sommes
coupables d’être « islamophobes ». Les Kadhafi, Khomeiny, Saddam
Hussein, et autres Ben Laden sont sans doute de gentils garçons…

Citation :
Certes mais c'est la propagande anti-islam qui a facilité l'acceptation de la guerre contre l'afghanistan et la dernière contre l'Irak , ce n'était pas le principal argument mais ça aide, et surtout ça évite de réfléchir beaucoup sur la question et sur les conséquences , la peur prend le pas dessus

A 33.33, nous apprenons que les terroristes du 11 septembre sont des marginaux. Les foules arabes n’ont jamais fait de yoyous en apprenant la nouvelle (sûrement des images fabriquées par la CIA dans le désert du Nevada…). Car pourquoi haïraient-ils les Américains, ces gentils Arabes ? Après tout, qu’est-ce que les Américains ont à voir avec le conflit judéo-palestinien ? Hein ? On se le demande…

Citation :
Les arabes haissent certainement les US , ce n'est pas une vue de l'esprit , mais aller encourager les américains à faire de même en lleur donnant raoison d'avoir peur de tous les arabes (car tous de potentiels terroristes/ dictateurs/ tortionnaires de femmes ...) dans les films ne va pas aider à la réconciliation entre les peuples

Il prétend que la presse n’a pas soufflé mot de la religion de l’auteur de l’attentat d’Oklahoma City en 1995 alors qu’elle a crié sur les toits que l’auteur aurait dit que c’était pour venger le massacre de la secte des Davidiens par la police américaine.

Citation :
Je ne pense pas que la question soit là, il est évident que la police a soupçonné des terroristes musulmans en premier, il est évident que les médias ont pris plaisir à relayer cette info puisqu'il s'agît d'une culture étrangère à la leur. Mais je suis d'accord que les médias ont plus de raisons de parler de la religion de terroristes qui commettent des crimes au nom de leur religion que de terroristes qui les commettent au nom de convictions d'extrême droite.


A 40.25, nous apprenons que les Arabes chrétiens vivent en harmonie avec les musulmans depuis des siècles. Le mot « dhimmi » aurait-il été inventé par un Juif ?

Citation :
ils te répondraient que tout est relatif, ben oui ils doivent être contents qu'on ne les ai pas massacrés

A 41.20, nous apprenons l’existence d’humoristes arabes tentant de décrisper la situation. Sont-ils en train de rire des Arabes chez les Arabes ? Les Arabes ont-il trouvé drôle que l’on puisse rire de Mahomet en Europe ? Trouvent-ils que Rushdie est un joyeux drille ?

Citation :
le genre d'humour dont il parle c'est celui qui rit des attitudes racistes en occident et des préjugés occidentaux, ce qui est censé permettre aux arabes (et peut être aux occidentaux) de les prendre la situation post 9.11 un peu moins au sérieux, il ne s'agît pas de l'humour autocritique mais l'humour qui permet de se moquer des problèmes dont parle le narrateur

A 43.30, nous apprenons qu’un film montrant des Arabes heureux d’être libérés de Saddam Hussein par les Américains marque un tournant dans la perception des régimes arabes par les Américains…. « Le film montre aussi des Irakiens loyaux à Saddam Hussein » ….que l’on voit massacrer des Arabes…


Citation :
c'est la réalité les deux existent en Irak, les américains veulent croire que les irakiens désirent se débarasser d'un dictateur et avoir la démocratie (le premier point n'est pas tout à fait faux d'ailleurs) , et la réalité nous dit qu'il y a aussi des irakiens qui ont soutenu Saddam . Si tu disais que tous ont soutenu saddam là l'opinion américaine des arabes aurait été pire ils les verraient comme génétiquement inaptes à comprendre la différence entre démocratie et dictature (ceci ditvu comment la suite a été menée les irakiens vont finir par devenir inaptes à la comprendre, si ce n'est déjà fait)

A 44.16, nous apprenons que dans un film sur les croisades, « Saladin aperçoit une icône sur le sol, la prend délicatement sur le sol, et la pose sur l’autel ». Moi, je vois une croix. Et j’imagine mal un musulman en guerre sainte contre des chrétiens s’extasier sur une image représentant un prophète de l’islam…

Citation :
rien compris à cette remarque, ceci dit la scène est plu symbolique que réaliste, c'est quelque chose dont les libanais et les arabes en géénral ont besoin. Ils ont besoin qu'on leur rappelle qu'ils peuvent ou ont eu le pouvoir d'être tolérants (même si c'est une illusion)

A 46, un film présente un prince arabe féru de civilisation occidentale. Il paraît que c’est un progrès dans l’image de l’Arabe. Mais je ne vois pas tellement la différence avec le gouvernement démocratique installé par les Américains en Irak dans l’espoir d’une contagion démocratique dans tout le Moyen-Orient….

Citation :
c'est caricatural je trouve aussi , mais dans ce cas le personnage de Bourguiba féru de civilisation occidentale l'est aussi, ça n'a pas empêché la Tunisie d'avoir une meilleure image grâce à lui

A 48, nous découvrons une Palestinienne expliquant les valeurs occidentales à un Palestinien. Là aussi, il paraît que c’est un changement : les Arabes ne sont plus des sauvages mais reconnaissent être des sauvages. Si tout ce qui précède était de la propagande pour les valeurs américaines, que l’on m’explique en quoi cela n’est pas la même propagande.

Citation :
donc ne pas se venger , travailler sans violence à la recherche de l'égalité et de la justice , c'est des valeurs occidentales. A ce train là je vais finir par croire que les occidentaux ont le monopole des valeurs humaines. Et que nous ne pouvons adopter ni justice ni égalité ni non violence sans que ce soit un vol/ emprunt aux valeurs américaines, alors je ne vois pas la différence entre ce que tu dis toi et ce que raconte ce prédicateur américain dans les chaînes religieuses
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clairobscur.bloguez.com
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus


Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   9/3/2009, 01:06

hismajesty a écrit:
c'est aussi valable pour les coréens, les chinois, les japonais, les vietnamiens, les latino-américains, les indiens, les français, et les noirs dans le cinéma hollywoodiens.
bref que de clichés dans 99,99% des films du pays de l'oncle sam scratch
Oui, sans nier ou occulter toutes les remarques de Téva et trainspotting, il me semble aussi que beaucoup de films véhiculent des clichés et stéréotypes en permanence. Sur toutes communautés ou minorités. Beaucoup ici sont plus sensible au sort des arabes, mais il me semble que ce sont surtout les noirs, les latinos et les natifs qui trinquent le plus souvent dans leurs films. C'est vrai que les scénaristes sont souvent pris à défaut sur le sujet. Hollywood a souvent été un instrument de propagande judéo-WASP notamment. Mais bon, une oeuvre de cinéma c'est pas un rapport de l'ONU ou de l'UNESCO, c'est une fiction libre et tributaire de son financement, faut pas s'attendre à ce qu'elle soit juste et respectueuse. Les français aussi sont souvent caricaturés et subissent régulièrement des perfdidies, surtout après le refus de Chirac en 2003 d'accompagner Bush dans ses crimes en Irak. Les poubelles de l'Histoire sont remplies de ces déchets là. Et si les populations sont naïves pour se laisser conditionner et influencer à si peu de feais, c'est que leurs esprits critiques n'étaient pas assez exercés jusque là. Et que les contre-propositions ne sont pas assez nombreuses et fortes. Pourtant il me semble que dans nos films préférés, ceux évoqués sur ce forum, il y a moins de "mauvais traitement" que ce que dit le documentaire.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hismajesty
Australopithecus
Australopithecus


Masculin Nombre de messages : 67
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   9/3/2009, 04:17

@Phid: je suis tout a fait d'accord avec tout ce que t'as dit.

sauf que j'ai oublié, le cas des russes qui étaient et demeurent la cible d'une propagande acharnée, surtout pendant la période de la guerre froide: (les mafieux russes d'un coté et le régime totalitaire communiste "beurk" -par opposition à un régime américain puritain et conservateur- d'un autre coté), je ne dis pas que ça n'existe pas tout cela, mais bon quand c'est trop, c'est trop.

je reconnais que la tache de représenter une communauté bien déterminée dans un film est très dure. En revanche, je pense que chaque cinéaste doit faire une étude sur les coutumes et la culture de chaque "peuple", histoire de ne pas tomber dans la facilité des raccourcis et des moules tous faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Datura
Homo Habilis
Homo Habilis


Féminin Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   10/3/2009, 12:15

hismajesty a écrit:
c'est aussi valable pour les coréens, les chinois, les japonais, les vietnamiens, les latino-américains, les indiens, les français, et les noirs dans le cinéma hollywoodiens.
bref que de clichés dans 99,99% des films du pays de l'oncle sam scratch
Je ne suis pas d'accord au sujet des Noirs (et peut être même des Latinos). Tu trouves qu'ils sont représentés comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sof
Homulus Administratus
Homulus Administratus


Masculin Nombre de messages : 2314
Age : 36
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   10/3/2009, 13:39

Je repond à Teva juste sur le debut de son message le reste j'ai pas pu le lire :
Citation :
sof a écrit:
Je vais le voir tout à l'heure, je ne peux pas mettre le son.
Ce
sont les stereotypes des harems de femmes voilées et des chameaux qui
me font le plus chier. Sans parler des acteurs parlant marocain ou
tunisien sensés jouer des egyptiens ou des bedouins d'Arabie, et j'en
passe et des meilleures..

Je
vous rappelle que les westerns italiens ont été tournés en Espagne.
S'il est plus facile de tourner en Tunisie ou au Maroc qu'en Egypte ou
en Arabie, ce n'est pas la faute des cinéastes occidentaux.

C'est pas grave qu'ils tournent en Tunisie ou au Maroc. Mais qu'ils engagent des mecs parlant egyptien s'ils veulent des egyptiens ! Autrement ce n'est pas très pro c'est tout ..

Pour Phidias,
Évidement ils sont libres de représenter ce qu'ils veulent et on n'est pas obligé d'aimer. Ces films sont médiocres car il leur manque le minimum de travail sérieux sur les sujets qu'ils veulent traiter. Point.
Mais ces films représentent aussi une masse importante du produit cinématographique et un redoutable outil de propagande.

_________________
الحجاب لا بدّ يزول، باش يزول، و يِلزمو يزول
بورڨيبة [size=17]13/08/1960
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus


Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   10/3/2009, 14:57

sof a écrit:
Pour Phidias,
Évidement ils sont libres de représenter ce qu'ils veulent et on n'est pas obligé d'aimer. Ces films sont médiocres car il leur manque le minimum de travail sérieux sur les sujets qu'ils veulent traiter. Point.
Mais ces films représentent aussi une masse importante du produit cinématographique et un redoutable outil de propagande.
Oui et c'est clairement envisagé comme tel, de la propagande qui dénigre et/ou déforme tout ce qui ne sert pas les intérêts des commanditaires.

Un film n'est pas systématiquement une oeuvre d'art ou un travail d'auteur. Ca peut aussi être de la Reichspropagandaleitung comme aux plus belles heures du cinema de Berlin. D'ailleurs la majeure partie de la production sur la thématique "Conquête de l'Ouest" était de la propagande aussi. (petit clin d'oeil au sujet Découverte de l'Amérique) C'était pas des arabes mais des natifs amérindiens. Il y a eu les années guerres froides contre la "pourriture" communiste. Et actuellement nous sommes il est vrai dans une vaste propagande de "Guerre-croisade contre le terrorisme" et ce sont effectivement les arabo-musulmans qui sont dénigrés et stéréotypés.

Je recommande la lecture du livre La Fabrication du consentement, par l'influent anarchiste Noam Chomsky et ses autres livres ( Illusions Nécessaires et La Fabrique de l'opinion publique) et articles dénonçant les mass media (dont fait partie le cinema) et la politique étrangère des USA guidée par la volonté de favoriser à tous prix l'empire américain. Citation : « les États-Unis ne peuvent tolérer le nationalisme, la démocratie et les réformes sociales dans le tiers monde, parce que les gouvernements de ces pays devraient alors répondre aux besoins de la population et cesser de favoriser les intérêts des investisseurs américains» Le Cinema est dans le prix à payer.

Sof, tu avais fais la réflexion sur Carthage en rappelant que l'Histoire est écrite par les vainqueurs (Rome en l'occurence). Nous sommes en permanence sur ce schémas où plusieurs versions sont en concurrence, plusieurs visions des faits, toutes plus subjectives et partisanes les unes que les autres, et où c'est souvent celle du plus puissant qui s'impose. Plus ou moins longtemps.

Encore une fois, n'est-ce pas la pratique de l'esprit critique des citoyens (et spectateurs) qui est en cause, plus que la production qui elle existera toujours plus ou moins (comme les services Marketing & Communication des Entreprises) ? D'où l'importance des actions de décryptage et démistification comme nous le faisons ici.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hismajesty
Australopithecus
Australopithecus


Masculin Nombre de messages : 67
Age : 31
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   13/3/2009, 00:07

Datura a écrit:
hismajesty a écrit:
c'est aussi valable pour les coréens, les chinois, les japonais, les vietnamiens, les latino-américains, les indiens, les français, et les noirs dans le cinéma hollywoodiens.
bref que de clichés dans 99,99% des films du pays de l'oncle sam scratch
Je ne suis pas d'accord au sujet des Noirs (et peut être même des Latinos). Tu trouves qu'ils sont représentés comment ?

Je trouve que c'est incongru de parler à la place de deux des plus grandes "communautés" du monde. Donc, j'invite tous les noirs et les latinos de ce forum à s'exprimer sur ce sujet khatini

blague à part, je crois que les noirs et les latinos sont peut etre mieux representes dans le cinema americain, parce qu'ils representent une bonne partie de la population. je veux dire ici, que leur representation est plus fidele à la realite. mais si on donnait la parole à un afro-américain, il nous racontera toutes les betises racontées contre les blacks.

d'ailleurs voici ce que j'ai trouvé sur intenet a ce ce sujet:
http://www.yale.edu/ynhti/curriculum/units/1996/3/96.03.05.x.html

et voici ce que j'ai retenu:

Spoiler:
 

Et je trouve que c'est déjà suffisant, faut pas que tous les cineastes se mettent à denigrer les "negres" tongue , pour dire que le cinema projette une image negative et stereotypee des noirs americain. tout ce que je peux dire, c'est qu'il faudrait mieux que vous regardiez les films de "Eddie Murphy" pour comprendre ce que je veux dire.

Désolé, j'ai pas tout ecrit car je suis en periode de PFE, je suis débordé, et j'espere que je me suis fait comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'image des arabes dans cinema Hollywoodien   Aujourd'hui à 19:33

Revenir en haut Aller en bas
 
L'image des arabes dans cinema Hollywoodien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vie privée : le droit à l’image non reconnu dans le cadre professionnel.
» La femme dans la pub.
» Mots arabes dans le français de tous les jours
» Attention danger dans les cours d'école ......
» Qu'elles ont étés vos plus grosses tempêtes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Culturiosités :: Cinéma, Spectacles & Médias-
Sauter vers: