Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 anarchisme et blogs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OverDrive
homulus magnus celer
avatar

Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 42
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: anarchisme et blogs   25/12/2008, 13:19

Citation :
La blogosphère comme projet anarchiste

Une des choses qui me plaît dans l'activité blogosphérique tunisienne, est que cette espace virtuel peut être comparé à une TAZ (Temporary Autonomous Zone). TAZ ? Mais c’est quoi au juste ?

Hakim Bey, anarchiste notoire et inventeur du terme TAZ, refuse de donner une définition de la TAZ mais la décrit comme :

"(...) une insurrection sans engagement direct contre l'État, une opération de guérilla qui libère une zone (de terrain, de temps, d'imagination) puis se dissout, avant que l'État ne l'écrase, pour se reformer ailleurs dans le temps ou l'espace."


La TAZ n'est pas violente, elle ne pratique pas le terrorisme, mais milite contre l’autorité. Dans la TAZ les regroupements se font non pas par familles liées par le sang, mais par bandes liées par l'affinité. L’Etat, ou toute forme de pouvoir, ne peut pas détecter l’existence d’une telle zone, du moins pendant un certain temps. C’est pour cela qu’elle est « temporairement autonome ».


Par certains côtés, la blogosphère manifeste un acte de résistance contre l'autorité sous toutes ses formes : autorité de l'Etat, mais aussi autorités des traditions, du religieux, des dogmes, et du politiquement correct.

La blogosphère n'est pas seulement un espace d'échange : c'est un espace d'insurrection. Et l'insurrection a ceci de beau qu'elle est éphémère. L'insurrection n'est pas la révolution, car l'insurrection échappe à l'infernale roue dialectique de Hegel qui veut que tout finit par absorber son contraire. Les révolutions qui se sont levées contre l'autorité ont produit les pires dictatures de l'histoire. Les révolutionnaires d'aujourd'hui sont les gouvernants de demain, et donc potentiellement, les bourreaux d'après-demain.

La blogosphère, autant que je sache, n'a pas pour projet de fournir une alternative au pouvoir. Elle n'a pas de projet révolutionnaire. La blogosphère critique, dévoile, montre du doigt les dérives de l'Etat et des médias complices. Mais ses membres restent anonymes pour la plupart, indéfinissables, pouvant changer d'identité tous les quatre matins. La blogosphère est, par définition, informe, incolore, inodore.

A ces débuts, et sûrement encore aujourd'hui, la blogosphère est quelque chose d’inintelligible pour ceux qui ont le pouvoir politique, médiatique et financier. La blogosphère n’est pas un parti politique, ni une association d'opposants. Un blog n’est pas un journal ni un manifeste politique. L’action de blogguer n'est pas vraiment clandestine, sans pour autant être totalement transparente. Un bloggeur n’est pas un journaliste, ni un reporter, et encore moins un politicien. En vérité il est tout ça à la fois. La blogosphère existe à peine, car elle est avant tout virtuelle, et c'est cela sa force.


La blogosphère est une sorte de Fight Club. Chuck Palahniuk, l’auteur de ce livre devenu un film à succès, a des affinités non cachées avec la pensée anarchiste et plus particulièrement Hakim Bey.


Mais aujourd'hui l’heure de la fin semble s’approcher. Les blogs deviennent de plus en plus connus. Les politiciens se rendent compte de la nuisibilité potentielle d’une telle zone et procèdent à la censure et à la punition. Le Capital envahit les blogs avec sa logique marchande (pubs, buzz, concurrence entre bloggeurs,…). Les médias classiques comprennent mieux les blogs, essayent de faire en sorte qu’ils s’intègrent dans leur système et leur logique. Les bloggeurs, quant à eux, sortent de l’ombre, deviennent des stars, entrent dans le système, s’organisent en associations…


Est-ce la fin ? C’est peut-être la fin de la blogosphère en tant que projet anarchiste, mais la TAZ elle continue de vivre, ailleurs, en changeant de forme, de visage et de messagers. La blogosphère, elle, se normalise : elle devient normale (au sens ordinaire) et normalisée (régie par des normes).

http://manichaeus.blogspot.com/2008/12/la-blogosphre-comme-projet-anarchiste.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
anarchisme et blogs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blogs sympas (ludiques) que vous recommandez
» Des curseurs pour vos blogs suite
» Les sites et blogs qui font réfléchir
» Vos blogs perso
» Les blogs beauté (et les chaînes You Tube)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Culturiosités :: BlogZone-
Sauter vers: