Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Repdroduction humaine menacée par la chimie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kahéna
Homo Addictus
Homo Addictus


Féminin Nombre de messages : 1914
Age : 99
Localisation : Behind you
Emploi : legal
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 11:13

Un article paru dans le Monde :

LE MONDE | 24.11.08 | 11h03 • Mis à jour le 24.11.08 | 11h05


e nombre et la qualité des spermatozoïdes ont diminué d'environ 50 % par rapport à 1950. L'incidence du cancer des testicules a doublé au cours des trente dernières années. Le nombre de malformations génitales masculines est en hausse : la fréquence de la cryptorchidie (interruption de la migration d'un testicule vers les bourses) a été multipliée par 1,5 en vingt ans. Au premier rang des accusés figurent des substances chimiques : les perturbateurs endocriniens.

Les ministères de l'écologie et la santé, l'Institut de recherche en santé publique (Iresp) et l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) organisent le colloque "Environnement chimique, reproduction et développement de l'enfant", mardi 25 novembre à Paris. Président de l'Iresp, Alfred Spira est responsable scientifique de ce colloque, dans lequel interviennent Bernard Jégou, président du conseil scientifique de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), et Pierre Jouannet (université Paris-V). Tous trois travaillent depuis quinze ans sur les troubles de la fertilité liés aux polluants.

Les politiques se préoccupent des effets néfastes de l'environnement sur la fertilité. Comment expliquez-vous cette mobilisation ?

Pierre Jouannet. Les politiques bougent parce qu'il existe une demande sociale importante. Les données scientifiques s'accumulent depuis quinze ans. L'épidémiologie comme les travaux chez l'animal et quelques études dans l'espèce humaine montrent que la période du développement embryonnaire précoce peut être fortement affectée par la nutrition de la mère. Cela a des conséquences sur le développement du fœtus, son poids à la naissance et sa santé ultérieure.

Bernard Jégou. L'affaire du Distilbène, cette hormone de synthèse commercialisée entre 1950 et 1977 pour prévenir des fausses couches, qui s'est révélée nocive pour les enfants exposés in utero, a montré qu'il faut maintenir la vigilance à travers les générations. Ce ne sont pas seulement les individus qui sont touchés mais aussi la qualité de leur descendance, déjà menacée par l'explosion des allergies, du diabète.

Alfred Spira. Les risques pour la santé liés aux modifications de l'environnement constituent d'abord un réel problème pour une petite partie de la population générale, exposée professionnellement à des doses élevées. Mais au XXIe siècle, le principal tueur restera le tabac et ses 10millions de morts par an dans le monde. A côté, les risques liés aux perturbateurs endocriniens apparaissent très faibles, mais sont perçus de manière amplifiée car ils touchent à des aspects "sensibles" : la fertilité, les organes génitaux masculins.

De quelles données dispose-t-on sur les risques liés aux produits utilisés pendant la grossesse ?

P. J. L'interprétation des données expérimentales et épidémiologiques est compliquée en raison de l'exposition à des produits multiples à faible dose dont les effets peuvent se renforcer mutuellement. L'exposition de rates à des hormones antiandrogènes à différentes périodes de leur grossesse a entraîné des malformations génitales ou des anomalies de la prostate chez les fœtus mâles. Nous savons depuis l'affaire de la thalidomide – un médicament qui s'est révélé néfaste pour le fœtus –, que la grossesse est une période sensible.

A. S. Une chercheuse américaine a établi une corrélation entre la quantité de viande de bœuf mangée par la mère pendant la grossesse et la qualité des spermatozoïdes du fils, mais corrélation ne veut pas nécessairement dire causalité.

B. J. La viande produite aux Etats-Unis, d'Argentine, de Nouvelle-Zélande notamment, contient des hormones… A. S. Quant au lait bio, il ne contient peut-être pas de pesticides, mais il renferme des œstrogènes, ceux-ci étant dénaturés par les pesticides dans le lait pasteurisé.

Quels sont les effets des phtalates et bisphénol A sur la reproduction et le développement du fœtus ?

B. J. Ces plastifiants s'opposent à l'action des hormones masculines, les androgènes. Les phtalates sont employés comme lubrifiants dans le PVC et se retrouvent dans de nombreux objets de consommation courante : cosmétiques et emballages pour la nourriture. Ce sont des antiandrogènes. Le bisphénol A est un œstrogène de synthèse qui n'a pas été utilisé comme tel car le même chimiste a mis au point un œstrogène plus puissant, le Distilbène…

Le bisphénol A est utilisé pour fabriquer des biberons, des bouteilles en plastique et d'autres produits courants. Ana Soto a montré chez la souris des images analogues à une cancérisation après exposition de la glande mammaire à du bisphénol A. Ces résultats sont discutés. Ces perturbateurs endocriniens se retrouvent dans l'organisme, y compris dans le lait de la mère qui nourrit son enfant au sein. Est-ce normal ?

Faut-il systématiquement faire jouer le principe de précaution ?

P. J. L'action hormonale de ces substances est évitable. La question est donc posée d'éviter les expositions.

A. S. Les preuves scientifiques sont difficiles à réunir, car la population est exposée à un cocktail de produits et à des doses faibles, mais pendant de longues périodes ou à des moments critiques. Les pesticides utilisés en appartement ont peu fait l'objet d'études. Néanmoins, il n'y a pas besoin d'attendre la preuve de la causalité pour prendre des mesures de protection. Les usines de traitement des eaux ne captent malheureusement pas les produits de dégradation de médicaments ayant des effets œstrogéniques ou antiandrogènes, à commencer par les pilules anticonceptionnelles. Il faut développer des moyens technologiques pour le faire.


Propos recueillis par Paul Benkimoun




Avec les commentaires hilarants qui suivent:

dr.henri.brun
24.11.08 | 20h56
Pô grave. D'ici une vingtaine d'années, le clonage des femmes sera au point. et puis, ccomme dit mme ou mr De+passage, la pollution, c'est pour les régions surpeuplées, (Asie, Europe de l'Ouest, Amérique de l'Est) , (heureusement,pas ici en Afrique, continent sous peuplé : donc moins pollué: on arrive encore à faire des enfants pour densifier un peu le coin, condition du développement)



Francois F.
24.11.08 | 18h48
Eh oui toujours la Chimie? et la pharmacie donc? Les hormones et anti-hormones sont balnc comme neige?

GG
24.11.08 | 17h27
50% de la normale: Il faut donc doubler ses relations sexuelles pour obtenir le même résultat. Voila une bonne nouvelle et un bon argument pour convaincre sa partenaire...

ToutEstSimple
24.11.08 | 17h13
Et encore, les OGM n'ont pas encore plainement fait leur effet. Les dernières études non financées par les multinationales de l'agro-alimentaire viennent de montrer une baisse de la fertilité des rongeurs consommateurs d'OGM. On imagine déjà les effets de ces OGM sur la fertilité humaine. Mesdames et messieurs les parlentaires français, qu'en pensez-vous ?

thierry d.
24.11.08 | 14h27
Dieu a fait les hommes conscients pour qu'ils soient conscient de leur inconscience

de+passage
24.11.08 | 13h23
he bien voila les nombreux malthusiens qui ont identifie la solution a tous nos problèmes comme étant la surpopulation vont être contents! et en plus il n'y aura besoin de stériliser personne, ça fera tout seul! cool

Didier E.
24.11.08 | 12h26
Enfin une bonne nouvelle pour la planète: la disparition programmée de l'Homo sapiens !

GC...
24.11.08 | 11h54
Assez effrayant. Mais les symptômes de ce phénomène (médicaments présents en permanence dans les produits de consommation) ne seront jamais assez "visibles" pour provoquer une réponse appropriée (et couteuse).

Phil
24.11.08 | 11h30
Voilà c'est ça la crise du capitalisme financier. Même la banque du sperme manque de liquidités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krishna's Child
Homo Addictus
Homo Addictus


Masculin Nombre de messages : 1540
Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 11:21

Comme on dit certains, une bonne nouvelle pour la planete!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El_Manchou
Homo Genius
Homo Genius


Masculin Nombre de messages : 4407
Localisation : Damous el Hajja
Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 12:04

non, c'est l'homosexualité qui menace l'espèce humaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
Krishna's Child
Homo Addictus
Homo Addictus


Masculin Nombre de messages : 1540
Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 12:52

El_Manchou a écrit:
non, c'est l'homosexualité qui menace l'espèce humaine !

Une autre bonne nouvelle pour la planete, tout est bon a prendre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahéna
Homo Addictus
Homo Addictus


Féminin Nombre de messages : 1914
Age : 99
Localisation : Behind you
Emploi : legal
Date d'inscription : 22/02/2008

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 14:18

Humm les femmes lesbiennes n'ont pas de problemes pour avoir des enfants..c'est un probleme que pour les gays qui eux doivent adopter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babette06
Homo Habilis
Homo Habilis


Féminin Nombre de messages : 234
Age : 51
Localisation : cannes france
Emploi : Algologue en liberal
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 14:43

c'est surtout alarmant pour nos enfants,homos sexuels ou lesbiennes peu importe ,si la fertilite masculine est en berne les femmes ne pourront pas se reproduire entre elles!
tout les pesticides,les ogm etc montres du doigts par les ecologistes depuis longtemps en sont la causes,dans les annees 70 un chercheurs americain dont j'ai oublie le nom incrimine le port des pantalons tres serres sur les parties genitales masculines de baisse de fertilite masculine,entrainant meme des azospermies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Maitre du Monde
Maitre du Monde


Masculin Nombre de messages : 6294
Age : 96
Date d'inscription : 30/06/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 15:04


_________________
Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence Léon Blum

La femme est l'égale de l'homme, elle n'a donc pas besoin d'un bout de chiffon pour se cacher

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OverDrive
homulus magnus celer


Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 41
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 16:18

Un seul homme peut fertiliser des millions de femmes ( fertilisation in vitro chmeta )
Tant qu'il restera quelqu'un de sain quelque part dans la brousse l'espèce humaine ne risque pas l'extinction. On risque par contre d'avoir des difficultés à concevoir des enfants biologiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus


Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 38
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 16:26

chai plus dans quel pays nordique (la Finlande je crois) les dons de sperme sont rémunéré à 35 euros la giclée et ça sert à inséminer une trentaine de femmes.

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OverDrive
homulus magnus celer


Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 41
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 16:33

35 euro pour le sperme finlandais.
Il faudrait inventer une bourse du sperme What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El_Manchou
Homo Genius
Homo Genius


Masculin Nombre de messages : 4407
Localisation : Damous el Hajja
Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 17:06

on a pas mal de branleurs en Tunisie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus


Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 38
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 17:11

OverDrive a écrit:
35 euro pour le sperme finlandais.
Il faudrait inventer une bourse du sperme What a Face

C'est la crise boursière

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OverDrive
homulus magnus celer


Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 41
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 20:58

Un théma qui tombe à pic ce soir sur ARTE. Je viens de voir le programme.
Les mâles en péril


Citation :
Diminution spectaculaire de la qualité et du nombre de spermatozoïdes
(- 50 % en cinquante ans), explosion des cancers du testicule
(multipliés par quatre en soixante ans), augmentation des malformations
génitales du petit garçon à la naissance (non-descente des testicules,
pénis de petite taille)... : notre capacité à nous reproduire
serait-elle menacée ? Et pourquoi ? À partir de résultats scientifiques
éloquents et d'entretiens avec des chercheurs, le film enquête sur
cette tendance potentiellement aussi inquiétante que le réchauffement
planétaire. Aujourd'hui, du Danemark aux États-Unis en passant par la
France, les scientifiques s'accordent pour lui attribuer une origine
commune : des substances chimiques qui envahissent notre environnement
et perturbent notre système endocrinien. Des études rigoureuses
attestent que ces perturbateurs endocriniens ont des effets très
néfastes sur le système reproductif masculin. On savait que les
perturbateurs endocriniens, présents dans les pesticides, étaient
responsables de la "féminisation" de nombreuses espèces sauvages
(alligators, batraciens, poissons, oiseaux...). Il est aujourd'hui
démontré que les êtres humains n'échappent pas au phénomène. Au premier
rang des molécules incriminées, le bisphénol A et les phtalates,
omniprésents dans notre quotidien : assouplissants du plastique,
fixateurs de parfums, cosmétiques, meubles, emballages alimentaires,
PVC, jouets, tee-shirts... À quand l'interdiction des substances
suspectes au nom du principe de précaution et l'analyse des
interactions qu'elles produisent ? Aux alertes scientifiques, les
puissants lobbies industriels opposent une prétendue maîtrise des
risques encourus. En 2006, un tournant a pourtant eu lieu avec
l'adoption par l'Union européenne de la directive Reach, qui oblige les
industriels à prouver l'innocuité de leurs produits. Reste à
l'appliquer. C'est aussi cette longue bataille pour remettre de l'ordre
dans la "grande foire des aberrations sexuelles qu'est devenue la
nature" que chronique ce film, remarquablement documenté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellyassine
Homo Addictus
Homo Addictus


Masculin Nombre de messages : 1005
Age : 96
Date d'inscription : 30/01/2008

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   25/11/2008, 21:56

faisons l'amour et prouvons leur que c'est pas vrai!!! bal3a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OverDrive
homulus magnus celer


Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 41
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   26/11/2008, 00:11

bellyassine a écrit:
faisons l'amour et prouvons leur que c'est pas vrai!!! bal3a
J'ai un microscope, une lamelle et puis hop! cours Forest cours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krishna's Child
Homo Addictus
Homo Addictus


Masculin Nombre de messages : 1540
Age : 52
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   26/11/2008, 09:07

supracrevette a écrit:
OverDrive a écrit:
35 euro pour le sperme finlandais.
Il faudrait inventer une bourse du sperme What a Face

C'est la crise boursière

La crise des bourses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus


Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 38
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   26/11/2008, 10:31

OverDrive a écrit:
Un théma qui tombe à pic ce soir sur ARTE. Je viens de voir le programme.
Les mâles en péril


Citation :
Diminution spectaculaire de la qualité et du nombre de spermatozoïdes
(- 50 % en cinquante ans), explosion des cancers du testicule
(multipliés par quatre en soixante ans), augmentation des malformations
génitales du petit garçon à la naissance (non-descente des testicules,
pénis de petite taille)... : notre capacité à nous reproduire
serait-elle menacée ? Et pourquoi ? À partir de résultats scientifiques
éloquents et d'entretiens avec des chercheurs, le film enquête sur
cette tendance potentiellement aussi inquiétante que le réchauffement
planétaire. Aujourd'hui, du Danemark aux États-Unis en passant par la
France, les scientifiques s'accordent pour lui attribuer une origine
commune : des substances chimiques qui envahissent notre environnement
et perturbent notre système endocrinien. Des études rigoureuses
attestent que ces perturbateurs endocriniens ont des effets très
néfastes sur le système reproductif masculin. On savait que les
perturbateurs endocriniens, présents dans les pesticides, étaient
responsables de la "féminisation" de nombreuses espèces sauvages
(alligators, batraciens, poissons, oiseaux...). Il est aujourd'hui
démontré que les êtres humains n'échappent pas au phénomène. Au premier
rang des molécules incriminées, le bisphénol A et les phtalates,
omniprésents dans notre quotidien : assouplissants du plastique,
fixateurs de parfums, cosmétiques, meubles, emballages alimentaires,
PVC, jouets, tee-shirts... À quand l'interdiction des substances
suspectes au nom du principe de précaution et l'analyse des
interactions qu'elles produisent ? Aux alertes scientifiques, les
puissants lobbies industriels opposent une prétendue maîtrise des
risques encourus. En 2006, un tournant a pourtant eu lieu avec
l'adoption par l'Union européenne de la directive Reach, qui oblige les
industriels à prouver l'innocuité de leurs produits. Reste à
l'appliquer. C'est aussi cette longue bataille pour remettre de l'ordre
dans la "grande foire des aberrations sexuelles qu'est devenue la
nature" que chronique ce film, remarquablement documenté.

Il est vraiment flippant le reportage Shocked la seule solution c'est d'arrêter de porter des vêtements industrielles, ne plus boire de l'eau minérale dans des bouteille en plastique, ne plus utiliser les produits cosmétiques, manger des légumes et des fruits bio, utiliser des produits saints pour peindre et nettoyer sa maison...

D'après ce que j'ai compris du documentaire, le foetus dans un premier temps est toujours femelle puis le développement des testicules et du penis se déclenchent grace au chromosome Y. Sauf que la présence pendant la grossesse ou l'allaitement de ces produits chimiques même à très faibles doses empèchent la transformation en mâle. Chez les animaux c'est déjà prouvé avec des mâles qui n'ont presque plus de penis et sur les humains la seule étude faite consiste à mesurer la distance entre l'appareil reproducteur et l'anus chez plusieurs bébés. Cette distance est beaucoup plus faible chez les filles que chez les garçons. Et ils ont trouvé que chez les garçons exposés à ces produits cette distance se trouve réduite.

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OverDrive
homulus magnus celer


Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 41
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   26/11/2008, 10:56

ce sont des perturbateurs endocriniens, c'est à dire qu'ils dérèglent le fonctionnement normal des hormones. Les hormones sont utilisés comme signaux entre les différents appareils de l'organisme. Ces matières s'attachent aux capteurs des hormones dans les cellules à la place de la molécule dédiée ce qui met à mal la fonction endocrinienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Repdroduction humaine menacée par la chimie   Aujourd'hui à 05:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Repdroduction humaine menacée par la chimie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où s’arrêtera la connerie humaine....
» la liberté des femmes menacée
» Horrible ce que fait race humaine, c'est une honte
» Un kebab de viande humaine?
» Une assiette géante de viande humaine à Barcelone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Société :: Couples et Sexualité-
Sauter vers: