Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Espèces menacées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Espèces menacées   24/9/2008, 22:04

12% des espèces d’oiseaux,
23% des mammifères,
32% des amphibiens,
42% des tortues
et un quart des espèces de conifères
sont menacées d’extinction mondiale.

Quels sont les moyens de lutter contre cette fatalité ?

Arrow D’abord l’observation.
L’UICN (Union mondiale pour la nature) remet chaque année une liste mondiale des espèces menacées sur la planète en fonction de l’urgence de la situation.

Ici, le perroquet mauricien, récemment disparu de l’île de la Réunion
Photobucket

Grands singes, vautours, dauphins : ils sont les premiers sur la liste des espèces particulièrement menacées.
Photobucket

L’UICN classe les espèces menacées en trois catégories principales : en danger critique d’extinction, en danger, ou vulnérable. L’espèce de gorilles gorilla gorilla est ainsi passée en 2007 de la seconde à la première catégorie. Sa population a baissé de 60% depuis les années 80
Photobucket

Dans la catégorie « danger critique » également, l’orang outan de Sumatra.
Photobucket

Le principal responsable de cette disparition progressive des espèces ?

... L’Homme gronde .



_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 39
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   24/9/2008, 22:19

Pensée rationnelle :
Je suis contre le fait que l'activité humaine provoque la disparition d'autres espèces, je trouve vraiment courageux et louable les associations qui se démènent parfois bénévolement pour la survie d'une espèce.

Pensée non rationnelle :
Mais il y a un point qui me turlupine, dans le passé les espèces les plus faibles et les moins adaptés disparaissaient maintenant l'homme veut maintenir toutes les espèces en vie et du coup il n'y a plus de sélection naturelle. C'est un peu pareil pour les hommes, avant la nature se chargeait de supprimer les personnes les plus faibles, les malades, ceux qui n'arrivaient pas à séduire les femelles et maintenant grâce aux progrès de la médecine entre autre, il n'y a plus de sélection naturelle et donc la population humaine globale devient faible.
Par exemple, dans un autre temps tous les myopes seraient morts parce qu'ils se seraient fait manger par les prédateurs et n'auraient pas été capable de chasser leur gibier. Dans un monde sans médecine, il n'y aurait eu que des hommes et des femmes à la vue perçante.
Bon je me rend compte que ça peut virer à un discours nazi du style on tue tous les myopes donc je Arrow

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   24/9/2008, 22:29

Un darwinisme poussé un peu trop loin devient vite génocidaire et destructeur. L'enjeu de la biodiversité est aussi de conserver toutes nos chances de préserver des ressources encores inconnues ou mal connues, présentes dans le végétal et l'animal. Nous connaissons trop mal toutes les interdépendances du monde vivant. L'espèce humaine a atteint un statut d'espèce dominante sans rivale, et doit donc s'auto-contrôler avant le point de non-retour.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 39
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   24/9/2008, 23:00

Phidias a écrit:
Un darwinisme poussé un peu trop loin devient vite génocidaire et destructeur. L'enjeu de la biodiversité est aussi de conserver toutes nos chances de préserver des ressources encores inconnues ou mal connues, présentes dans le végétal et l'animal. Nous connaissons trop mal toutes les interdépendances du monde vivant. L'espèce humaine a atteint un statut d'espèce dominante sans rivale, et doit donc s'auto-contrôler avant le point de non-retour.

je veux juste dire que l'équilibre est maintenu par l'homme et non par la nature elle même. C'est lui par ses actions qui fait disparaitre des espèces qui ne serait pas disparues autrement et qui maintient en vie des espèces qui auraient du disparaitre. Quelque part ça me parait bizarre que ce soit l'homme qui régule tout ça, y a t il vraiment un équilibre ? s'il existe est il stable. Je ne pense pas parce qu'il dérégle des écosystèmes, il en créé d'autres mais qui sont branlants, précaires et qui nécessite sa présence pour exister.

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   25/9/2008, 09:25

Nous pouvons détruire toutes les oeuvres d'art des archives des musées. C'est la sélection naturelle. Et tant pis pour les générations futures qui ne pourront en bénéficier.
Dans une vue à court terme, nous ne savons pas ce qui est nécessaire ou non à l'équilibre, à la vie, à la connaissance, etc. Il faut parfois plusieurs générations pour comprendre et exploiter des informations. Aujourd'hui nous détruisons des espèces que nous regretterons "peut-être" plus tard. Mais il sera trop tard si elles ont disparues.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   26/9/2008, 22:35

Photobucket

En 2007, les coraux ont fait leur entrée sur la liste rouge de l’UICN. Dix espèces des Galápagos ont fait leur entrée sur la Liste dont deux dans la catégorie 'En danger critique d'extinction' et une dans la catégorie 'Vulnérable'. En cause, l’ouragan El Niño et le réchauffement climatique.


Photobucket

LA bonne nouvelle de l’année 2007 : une seule espèce a été transférée vers une catégorie de menace inférieure. La perruche de Maurice (Psittacula eques) qui, il y a 15 ans, était un des perroquets les plus rares au monde, est passée de la catégorie 'En danger critique d’extinction' à 'En danger'.


Photobucket
le gypaète barbu

Photobucket
un oreillard des Alpes (chauve-souris)



C’est le 6 octobre 2008 que sera rendue publique la prochaine liste rouge des espèces menacées. Entre temps, des chercheurs américains ont mis au point une nouvelle méthode pour évaluer les risques de disparition de certains animaux. Selon cette dernière, le nombre d’espèces en danger s'élèverait à 16.000 et concernerait 1 mammifère sur 4, 1 oiseau sur 8 et 1 amphibien sur 3.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   28/9/2008, 18:09

Photobucket


Les populations de grenouilles et d’amphibiens diminuent dans le monde entier à cause d’une mystérieuse épidémie de mycoses. Dans les montagnes andines, les scientifiques ont constaté l’extinction de 67 % de l’espèce tropicale atelopus varius. Les preuves indiquent que les changements climatiques ont augmenté l’apparition de mycoses tuant ces grenouilles. Comme le dit Alan Pounds, chercheur en chef sur le déclin des populations d’amphibiens : “Le champignon est la balle qui a tué les amphibiens, mais ce sont les changements climatiques qui ont appuyé sur la gâchette.”


Photobucket


Golfe de Chiriqui, PanamaMenaces - L’hydrocorail a été déclaré espèce éteinte avant même que les scientifiques ne lui donnent un nom. En 1991, on pensait que l’espèce avait complètement disparu à cause du réchauffement important de l’océan en 1982-83. Une petite colonie a été découverte en 1993, mais elle n’a pas survécu à une seconde phase de réchauffement des eaux océaniques. Le statut de cette espèce reste incertain à ce jour.



Photobucket


Nord-ouest de l'Afrique du Sud - L’aloe dichotoma, l’arbre aux carquois, est une espèce en voie de disparition dans son milieu naturel à cause du réchauffement climatique et de la sécheresse. L’écorce de cette espèce unique était utilisée par les San ou bushmen pour fabriquer des carquois pour leurs flèches. Ces plantes succulentes ont des branches presque creuses, mais elles n’ont pas pu retenir assez d’eau s’adapter aux changements climatiques.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 39
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   28/9/2008, 18:59

Phidias a écrit:
Nous pouvons détruire toutes les oeuvres d'art des archives des musées. C'est la sélection naturelle. Et tant pis pour les générations futures qui ne pourront en bénéficier.
Dans une vue à court terme, nous ne savons pas ce qui est nécessaire ou non à l'équilibre, à la vie, à la connaissance, etc. Il faut parfois plusieurs générations pour comprendre et exploiter des informations. Aujourd'hui nous détruisons des espèces que nous regretterons "peut-être" plus tard. Mais il sera trop tard si elles ont disparues.

Tu n'as pas compris ce que je voulais dire, les oeuvres d'arts des musées c'est l'homme qui les a crée donc s'il les détruit il est con mais ça ne changera pas la face du monde.
Pour les espèces animales ou végétales, je dis juste que c'est bizarre que l'homme ait un rôle aussi important sur les écosystèmes, par ses actions il en supprime certains qui existaient sur terre depuis des millions d'années et il empêche d'autre de disparaitre en allant contre la nature. Je ne dis pas que c'est mauvais de sauver des espèces qui disparaissent mais je me demande ce qu'il va advenir de la nature vu que l'homme a un poids aussi important dans son équilibre et s'il venait lui même à disparaitre.

C'est une réflexion que je fais, bien évidemment dans les faits je suis pour le fait qu'on sauve les animaux mais je me demande juste ou est ce qu'on va.

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   28/9/2008, 19:08

supracrevette a écrit:
Phidias a écrit:
Nous pouvons détruire toutes les oeuvres d'art des archives des musées. C'est la sélection naturelle. Et tant pis pour les générations futures qui ne pourront en bénéficier.
Dans une vue à court terme, nous ne savons pas ce qui est nécessaire ou non à l'équilibre, à la vie, à la connaissance, etc. Il faut parfois plusieurs générations pour comprendre et exploiter des informations. Aujourd'hui nous détruisons des espèces que nous regretterons "peut-être" plus tard. Mais il sera trop tard si elles ont disparues.

Tu n'as pas compris ce que je voulais dire, les oeuvres d'arts des musées c'est l'homme qui les a crée donc s'il les détruit il est con mais ça ne changera pas la face du monde.
Pour les espèces animales ou végétales, je dis juste que c'est bizarre que l'homme ait un rôle aussi important sur les écosystèmes, par ses actions il en supprime certains qui existaient sur terre depuis des millions d'années et il empêche d'autre de disparaitre en allant contre la nature. Je ne dis pas que c'est mauvais de sauver des espèces qui disparaissent mais je me demande ce qu'il va advenir de la nature vu que l'homme a un poids aussi important dans son équilibre et s'il venait lui même à disparaitre.

C'est une réflexion que je fais, bien évidemment dans les faits je suis pour le fait qu'on sauve les animaux mais je me demande juste ou est ce qu'on va.

... destruction des ressources et déséquilibrage irréversible des chaînes alimentaires ...fin de l'humanité .

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shad' Ow
Homo Addictus
Homo Addictus
avatar

Féminin Nombre de messages : 1658
Age : 33
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   28/9/2008, 23:51

Bien des espèces ont disparu avant même l'avènement de l'Homme. c'est inscrit dans les cycles d'évolution terrestre. L'Homme est simplement un élément perturbateur d'équilibre écologique, tel les volcans, le gel, la canicule. C'est son ego qui lui fait croire qu'il a le pouvoir absolu et unique de déclencher et stopper la disparition d'espèces entières. c'est ce même ego qui l'empêche de comprendre que l'extinction de certaines espèces et l'apparition d'autres est un processus naturel et que la Terre ne peut pas continuer à garder le même aspect éternellement rien que pour assouvir sa soif de stabilité et de repères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bettewettes.canalblog.com
Bleach
Homo Mollis
avatar

Masculin Nombre de messages : 892
Age : 29
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   29/9/2008, 01:04

supracrevette a écrit:

Pensée non rationnelle :
Mais il y a un point qui me turlupine, dans le passé les espèces les plus faibles et les moins adaptés disparaissaient maintenant l'homme veut maintenir toutes les espèces en vie et du coup il n'y a plus de sélection naturelle. C'est un peu pareil pour les hommes, avant la nature se chargeait de supprimer les personnes les plus faibles, les malades, ceux qui n'arrivaient pas à séduire les femelles et maintenant grâce aux progrès de la médecine entre autre, il n'y a plus de sélection naturelle et donc la population humaine globale devient faible.
Par exemple, dans un autre temps tous les myopes seraient morts parce qu'ils se seraient fait manger par les prédateurs et n'auraient pas été capable de chasser leur gibier. Dans un monde sans médecine, il n'y aurait eu que des hommes et des femmes à la vue perçante.
Bon je me rend compte que ça peut virer à un discours nazi du style on tue tous les myopes donc je Arrow
Ton discours est parfaitement coherent, et ne peut etre juge extremiste que selon les interpretations.
Je voudrais juste ajouter sur tes propos, que c'est vrai:
la selection naturelle est toujours du cote du fort en eliminant le faible... Seulement, l'homme ne suit pas le chemin normal des choses car il n'evolue que selon son echelle a lui.
Tandis que les elements evoluent suivant leurs echelles naturels, l'homme le fait plutot d'une manniere precoce.
Comme les myopes, naturellement ils devraient etre dans une position faible face au danger.

Je ne sais pas si les essais pour conserver l'eco systeme et tout ca vont s'averer un jour efficients mais pour le moment tout ce qui est entrain de se passer est logique.
L'homme, de sa nature etant un predateur des especes et de lui meme, court a sa perte d'une facon plus rapide que ne le ferait un insecte ou un zebre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shad' Ow
Homo Addictus
Homo Addictus
avatar

Féminin Nombre de messages : 1658
Age : 33
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   29/9/2008, 02:46

Le problème est que l'équilibre est précaire et qu'une fois rompu, il est difficile de le rétablir. En cherchant à le faire, on risque d'empirer les choses..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bettewettes.canalblog.com
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   29/9/2008, 09:36

Shad' Ow a écrit:
Bien des espèces ont disparu avant même l'avènement de l'Homme. c'est inscrit dans les cycles d'évolution terrestre. L'Homme est simplement un élément perturbateur d'équilibre écologique, tel les volcans, le gel, la canicule. C'est son ego qui lui fait croire qu'il a le pouvoir absolu et unique de déclencher et stopper la disparition d'espèces entières. c'est ce même ego qui l'empêche de comprendre que l'extinction de certaines espèces et l'apparition d'autres est un processus naturel et que la Terre ne peut pas continuer à garder le même aspect éternellement rien que pour assouvir sa soif de stabilité et de repères.
Tout cela est entendu. Cependant ces 50 dernières années il y a une accélération de déséquilibre qui à terme menace les humains. L'enjeu n'est pas tellement de préserver des poissons bariolés ou des végétaux étonnants pour le plaisir de les préserver, mais plutôt la conservation de notre propre espèce. La terre peut largement continuer sa course sans l'homme, et ce serait même mieux pour elle. Mais l'instinct fait que nous pensons d'abort à notre survie, et qu'aujourd'hui les déséquilibres sont d'une ampleur inconnues jusqu'alors par l'Histoire de l'Homme (c'est à dire durant les 5 000 dernières années). Et avant de juger ou radicaliser des positions (dont la "tout-va-bieniste"), informons-nous de l'état des lieux, à la manière d'un recensement ou d'un inventaire.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   29/9/2008, 09:45

Bleach a écrit:
supracrevette a écrit:

Pensée non rationnelle :
Mais il y a un point qui me turlupine, dans le passé les espèces les plus faibles et les moins adaptés disparaissaient maintenant l'homme veut maintenir toutes les espèces en vie et du coup il n'y a plus de sélection naturelle. C'est un peu pareil pour les hommes, avant la nature se chargeait de supprimer les personnes les plus faibles, les malades, ceux qui n'arrivaient pas à séduire les femelles et maintenant grâce aux progrès de la médecine entre autre, il n'y a plus de sélection naturelle et donc la population humaine globale devient faible.
Par exemple, dans un autre temps tous les myopes seraient morts parce qu'ils se seraient fait manger par les prédateurs et n'auraient pas été capable de chasser leur gibier. Dans un monde sans médecine, il n'y aurait eu que des hommes et des femmes à la vue perçante.
Bon je me rend compte que ça peut virer à un discours nazi du style on tue tous les myopes donc je Arrow
Ton discours est parfaitement coherent, et ne peut etre juge extremiste que selon les interpretations.
Je voudrais juste ajouter sur tes propos, que c'est vrai:
la selection naturelle est toujours du cote du fort en eliminant le faible... Seulement, l'homme ne suit pas le chemin normal des choses car il n'evolue que selon son echelle a lui.
Tandis que les elements evoluent suivant leurs echelles naturels, l'homme le fait plutot d'une manniere precoce.
Comme les myopes, naturellement ils devraient etre dans une position faible face au danger.

Je ne sais pas si les essais pour conserver l'eco systeme et tout ca vont s'averer un jour efficients mais pour le moment tout ce qui est entrain de se passer est logique.
L'homme, de sa nature etant un predateur des especes et de lui meme, court a sa perte d'une facon plus rapide que ne le ferait un insecte ou un zebre.

La survie d'une espèce ou d'un individu n'est pas qu'une question de "loi du plus fort". Le lion et le tigre sont très forts (au sens héracléssien) et se trouvent au sommet de la chaîne alimentaire. Ils sont pourtant menacés. Dans la survie entre aussi en jeux des lois d'adaptation et de solidarité. Les hyènes survivront donc plus facilement que les lions. C'est un constat. Et l'homme doit se projeter dans ce constat.
Et ce que tu dis en fin d'intervention est la cause des inquiétudes actuelles. C'est que l'homme détruit beaucoup plus vite que sa survie ne peut assumer. En prendre conscience c'est déjà un grand pas. Ensuite il n'y a pas de vérités. Et cette rubrique est d'abord un espace d'information et d'observation.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   29/9/2008, 10:06

Shad' Ow a écrit:
Le problème est que l'équilibre est précaire et qu'une fois rompu, il est difficile de le rétablir. En cherchant à le faire, on risque d'empirer les choses..
Nous sommes dans une situation où nous ne savons pas ce qu'il faut faire, et commençons à peine à savoir ce qu'il ne faut plus faire. A la manière d'un apprenti sorcier. En collectant un maximum de données et informations, des modélisations peuvent être effectuées. Et apporter quelques enseignements. L'échelle est telle, et les enjeux si immenses, que cet empirisme illustre bien la précarité de la vie sur terre, et celle des hommes en particulier. Il y a encore beaucoup de confusions dans les discours "écologistes" et il faut du temps pour se familiariser avec les mécanismes, tout en sachant que croire en une vérité ou une version unique et arrêté des événements est illusoire. Le Vivant est trop complexe pour notre entendement. Il a mis 13 milliards d'années pour arriver jusqu'à aujourd'hui. Ce serait prétentieux d'affirmer détenir la solution qui nous sauvera, si nous sommes vraiment en danger.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shad' Ow
Homo Addictus
Homo Addictus
avatar

Féminin Nombre de messages : 1658
Age : 33
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   30/9/2008, 00:07

Phidias a écrit:
Shad' Ow a écrit:
Bien des espèces ont disparu avant même l'avènement de l'Homme. c'est inscrit dans les cycles d'évolution terrestre. L'Homme est simplement un élément perturbateur d'équilibre écologique, tel les volcans, le gel, la canicule. C'est son ego qui lui fait croire qu'il a le pouvoir absolu et unique de déclencher et stopper la disparition d'espèces entières. c'est ce même ego qui l'empêche de comprendre que l'extinction de certaines espèces et l'apparition d'autres est un processus naturel et que la Terre ne peut pas continuer à garder le même aspect éternellement rien que pour assouvir sa soif de stabilité et de repères.
Tout cela est entendu. Cependant ces 50 dernières années il y a une accélération de déséquilibre qui à terme menace les humains. L'enjeu n'est pas tellement de préserver des poissons bariolés ou des végétaux étonnants pour le plaisir de les préserver, mais plutôt la conservation de notre propre espèce. La terre peut largement continuer sa course sans l'homme, et ce serait même mieux pour elle. Mais l'instinct fait que nous pensons d'abort à notre survie, et qu'aujourd'hui les déséquilibres sont d'une ampleur inconnues jusqu'alors par l'Histoire de l'Homme (c'est à dire durant les 5 000 dernières années). Et avant de juger ou radicaliser des positions (dont la "tout-va-bieniste"), informons-nous de l'état des lieux, à la manière d'un recensement ou d'un inventaire.

et l'alarmiste également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bettewettes.canalblog.com
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   30/9/2008, 09:17

Shad' Ow a écrit:
Phidias a écrit:
Shad' Ow a écrit:
Bien des espèces ont disparu avant même l'avènement de l'Homme. c'est inscrit dans les cycles d'évolution terrestre. L'Homme est simplement un élément perturbateur d'équilibre écologique, tel les volcans, le gel, la canicule. C'est son ego qui lui fait croire qu'il a le pouvoir absolu et unique de déclencher et stopper la disparition d'espèces entières. c'est ce même ego qui l'empêche de comprendre que l'extinction de certaines espèces et l'apparition d'autres est un processus naturel et que la Terre ne peut pas continuer à garder le même aspect éternellement rien que pour assouvir sa soif de stabilité et de repères.
Tout cela est entendu. Cependant ces 50 dernières années il y a une accélération de déséquilibre qui à terme menace les humains. L'enjeu n'est pas tellement de préserver des poissons bariolés ou des végétaux étonnants pour le plaisir de les préserver, mais plutôt la conservation de notre propre espèce. La terre peut largement continuer sa course sans l'homme, et ce serait même mieux pour elle. Mais l'instinct fait que nous pensons d'abort à notre survie, et qu'aujourd'hui les déséquilibres sont d'une ampleur inconnues jusqu'alors par l'Histoire de l'Homme (c'est à dire durant les 5 000 dernières années). Et avant de juger ou radicaliser des positions (dont la "tout-va-bieniste"), informons-nous de l'état des lieux, à la manière d'un recensement ou d'un inventaire.

et l'alarmiste également.

L'approche de cette rubrique est d'abord informative. Je comprends que chacun ai ses propres centres d'intérêts et préoccupation, ses propres vues. Que le quotidien et l'immédiateté mobilise plus. Mais faut pas se mentir sur la situation qui donne de quoi être alarmiste.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 39
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   30/9/2008, 12:44

Le fond de ma pensée est que l'homme doit laisser la nature tranquille. Je pense que l'homme doit être moins invasif sur terre, son activité ne doit pas déranger le reste de l'écosystème. Donc si par son activité il met en péril la survie d'une espèce, il doit tout faire pour la préserver et corriger ses erreurs pour ne pas que cela se reproduit. Mais il n'est pas obligé de garder sur terre toutes les espèces à tout prix, il ne peut pas garder le même paysage éternellement, la nature est ainsi faite, des espèces partent d'autres apparaissent en fonction du changement de leur environnement. La nature est faite de manière à ce que les espèces s'adaptent au mieux à leur environnement. Et l'environnement change, bien évidemment l'homme a quelque chose à voir dans ce changement, mais même avant la présence humaine sur terre, le climat a beaucoup évolué il y a eu les différentes glaciations, des éruptions volcaniques énormes, des astéroides qui ont heurté la terre, des extinctions massives des espèces.
Pour récapituler, je pense que l'homme doit réparer ses erreurs que ce soit par rapport au climat ou par rapport aux espèces qu'il fait disparaitre, il doit tendre vers une activité qui ne boulverse pas la nature mais il doit s'adapter aux changements naturels externes à sa volontés et non maintenir coute que coute le même paysage actuel.

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   30/9/2008, 13:57

supracrevette a écrit:
Le fond de ma pensée est que l'homme doit laisser la nature tranquille. Je pense que l'homme doit être moins invasif sur terre, son activité ne doit pas déranger le reste de l'écosystème. Donc si par son activité il met en péril la survie d'une espèce, il doit tout faire pour la préserver et corriger ses erreurs pour ne pas que cela se reproduit. Mais il n'est pas obligé de garder sur terre toutes les espèces à tout prix, il ne peut pas garder le même paysage éternellement, la nature est ainsi faite, des espèces partent d'autres apparaissent en fonction du changement de leur environnement. La nature est faite de manière à ce que les espèces s'adaptent au mieux à leur environnement. Et l'environnement change, bien évidemment l'homme a quelque chose à voir dans ce changement, mais même avant la présence humaine sur terre, le climat a beaucoup évolué il y a eu les différentes glaciations, des éruptions volcaniques énormes, des astéroides qui ont heurté la terre, des extinctions massives des espèces.
Pour récapituler, je pense que l'homme doit réparer ses erreurs que ce soit par rapport au climat ou par rapport aux espèces qu'il fait disparaitre, il doit tendre vers une activité qui ne boulverse pas la nature mais il doit s'adapter aux changements naturels externes à sa volontés et non maintenir coute que coute le même paysage actuel.
C'est aussi ma pensée. Hélas ce n'est pas encore la réalité. Pour le moment nous constatons plus régulièrement les excès de l'interventionnisme destructeur que ceux de l'interventionnisme préservateur/restaurateur. Et que ce soit Shad ou toi, vous évoquez parfois des périodes où l'homo sapiens n'existait pas pour indiquer que ... ben c'est comme ça, c'est des cycles, ça toujours existé. Ok, et je préfère lire ça que des messages de créationniste ou d'apocalyptistes. Sauf que là nous sommes autrement concernés par les menaces puisque l'humanité est dedans.


Souvent les individus sont tiraillés et ressentent un malaise sur ces sujets à cause d'un sentiment de culpabilité, d'impuissance, d'agressivité indirecte, etc., et minorent la gravité, lui trouve un balancement, des esquives. Qu'importe. S'informet et se familiariser, être sensibilisé, avec toutes les notions autour de la planète, c'est une première phase déjà très importante. Qui permet ensuite à chacun d'évaluer ses opinions, d'affirmer ou non ses positions, de poursuivre ou se détacher, de s'impliquer ou de se désintéresser. Y'a pas de "jugement dernier" des conduites écologiques. Et il ne s'agit pas de convaincre ou d'être d'accord. Mais d'exposer, pour servir de support à des échanges.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 39
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   1/10/2008, 15:20

D'un autre coté, si des espèces venaient à disparaitre, l'équilibre de l'écosystème peut être déstabilise et avoir comme conséquence la disparition de l'espèce humaine. Donc c'est aussi légitime que les hommes essaient de préserver toutes les espèces sur terre.

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   5/10/2008, 18:01

Photobucket
Congrès de l'Union mondiale pour la nature: une crise d'extinction massive en marche



La plus grave crise d'extinction des espèces depuis la disparition des dinosaures est en marche, selon des experts réunis à partir de dimanche à Barcelone sous l'égide de l'Union mondiale pour la nature (UICN).

Citation :
AFP - dimanche 5 octobre 2008, 07h43

Quelque 8.000 participants - scientifiques, ministres de l'environnement, militants, représentants d'ONG - sont attendus à ce 4ème congrès du le plus vaste réseau de collecte d'informations sur l'environnement, du 5 au 14 octobre. Le déclin accéléré de la biodiversité provoqué par l'homme, directement ou indirectement, sera au centre des débats. Lundi l'UICN doit publier une "liste rouge" très attendue des espèces menacées, qui devrait confirmer la gravité de la crise actuelle. Cette liste, publiée chaque année et reconnue comme l'évaluation la plus fiable du statut des espèces de la planète, s'allonge dangereusement. En 2007, près de 200 nouvelles espèces avaient rejoint la liste des 16.306 espèces menacées d'extinction sur 41.415 espèces mises sous surveillance par l'UICN parmi 1,9 million connues dans le monde.

Globalement, un mammifère sur quatre, un oiseau sur huit, un tiers des amphibiens et 70% des plantes sont en danger. Au total, 785 espèces sont déjà éteintes et 65 survivent seulement en captivité ou à l'état domestique, selon l'UICN.

Les délégués, réunis à Barcelone, vont évoquer les enjeux de cette crise de la biodiversité et proposer des plans d'action pour tenter d'y faire face. "Le nombre d'espèces diminue sur terre et la vitesse de leur disparition augmente très rapidement ce qui fait qu'on parle de la 6ème grande extinction", indique Jean-Patrick Le Duc, du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN). La précédente extinction massive remonte à la disparition des dinosaures. Selon les experts, le rythme actuel d'extinction est de 100 à 1.000 supérieur à ce qu'il a été en moyenne sur des centaines de millions d'années. Les défenseurs de la biodiversité plaident pour le salut d'un maximum d'espèces en vertu du principe de précaution."Aucune espèce n'est banale, chacune est le produit de millions d'années d'évolution et joue un rôle dans l'écosystème", souligne Wendy Foden, responsable du programme changement climatique et espèces à l'UICN. Les scientifiques plaident pour la création de vastes espaces naturels préservés. En France, la création d'une "trame verte et bleue", constituée d'aires protégées et de corridors les reliant afin de faciliter la circulation des espèces sauvages, est à l'étude.

L'érosion de la biodiversité est provoquée à la fois par l'étalement urbain, la pollution, le changement climatique, les conflits armés ou encore à la surexploitation des ressources. L'UICN devrait profiter de la vitrine offerte par ce congrès, qui se tient tous les 4 ans, pour sensibiliser les décideurs et l'opinion publique à la cause environnementale. Seul le sommet mondial sur le développement durable de Johannesbourg en 2002, avait réuni plus de participants, selon les organisateurs du congrès de Barcelone. Organisation atypique, créée le 5 octobre 1948 à Fontainebleau, en France, l'UICN, dont le siège est à Gland, en Suisse, rassemble plus d'un millier de membres, représentants de gouvernements (80) et d'ONG (800), et quelque 10.000 scientifiques bénévoles.

A l'occasion de ce congrès, un rassemblement international de bateaux est prévu dans le port de Barcelone du 4 au 9 octobre afin de promouvoir la protection de l'environnement marin, avec le Fleur de Lampaul de la fondation Nicolas Hulot, et le voilier polaire Tara.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyperion
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Féminin Nombre de messages : 3432
Age : 39
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   5/10/2008, 18:14

Il y a un geste simple mais si plusieurs le font ça peut aider, c'est de ne pas gaspiller du papier. Tous les journaux distribués gratuitement, les milliards de pubs qu'on reçoit dans les boites aux lettres, les flyers qu'on distribuent dans la rue..tous ça nécessite beaucoup de bois et donc une déforestation massives, donc disparition d'espèces végétales, et d'espèces animales qui s'abritaient dans ces forêts. Sans parler d'augmentation des déchets qui vont être brulé et augmenter les gaz à effet de serre (réchauffement climatique et disparition d'autres espèces).

- Vous pouvez refuser les pubs dans vos boites au lettres, refuser les flyers et les journaux gratuits qu'on vous propose dans la rue et n'imprimer que le nécessaire.

_________________
cul qui gratte doigt qui pue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   7/10/2008, 09:19

Photobucket


La société zoologique britannique, l'Union mondiale pour la nature (UICN) a présenté sa nouvelle liste rouge dans laquelle elle constate qu'un mammifère sur quatre, un oiseau sur huit et un amphibien sur trois, sont menacés de disparition

Citation :
Lundi 06 octobre 2008
Par AFP

Un quart des espèces vivant sur la planète pourrait être menacé d'extinction, a indiqué Jonathan Baillie, directeur de la société zoologique de Londres, lors de la présentation de la liste rouge 2008 de l'Union mondiale pour la nature (UICN) lundi à Barcelone. "L'idée que une sur quatre de toutes les espèces pourrait être menacée d'extinction ne semble pas déraisonnable", a-t-il déclaré. En effet, les évaluations de la biodiversité mondiale ont été jusqu'alors limitées à un nombre relativement faible de groupes, essentiellement les mammifères et les oiseaux, a-t-il expliqué. Ainsi, selon les experts de l'UICN, un mammifère sur quatre, un oiseau sur huit et un amphibien sur trois, sont menacés de disparition. Mais l'état des autres groupes est très mal connu. "Le problème, c'est la taille de certains de ces groupes: comment faire pour évaluer plus d'un million de scarabées?", s'est-il interrogé.

Afin d'élargir le champ des évaluations d'espèces menacées, l'UICN et la société zoologique de Londres ont mis au point un nouvel outil, présenté comme une sorte d'"indice dow jones de la biodiversité". Cette nouvelle approche consiste à sélectionner un large échantillon aléatoire d'espèces (au moins 1.500) au sein de groupes particuliers afin de calculer les tendances des risques d'extinction à l'intérieur de ces groupes. "Cela fonctionne comme un sondage dans une période d'élections", a-t-il expliqué. La méthode permet de procéder à plusieurs évaluations d'un groupe à plusieurs intervalles et d'en mesurer ainsi l'évolution. "Avec cette technique, nous pouvons évaluer un groupe d'espèces -- nous en connaissons la proportion menacée, nous savons où elles sont menacées et nous savons pourquoi elles le sont", a-t-il commenté. Appliquée aux reptiles, dont la situation était jusqu'alors mal connue, cette approche a montré qu'environ 22% étaient menacés. "Quand on ajoute cela à ce que l'on connaît déjà sur les mammifères, les oiseaux et les amphibiens, on s'aperçoit que 24% de tous les vertébrés terrestres sont menacés d'extinction", a-t-il observé. Les invertébrés et les plantes n'ont pas encore faire l'objet d'évaluations de ce type.


Des chiffres alarmants se confirment. Nous vivons une glorieuses période charnière où les crises succèdent aux crises. Que faut-il en penser ? Quoi faire ?

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   17/4/2009, 20:02



Des centaines d'orangs-outangs découverts à Bornéo
Citation :

LE MONDE | 15.04.09 | 15h23 • Mis à jour le 15.04.09 | 19h11
Les orangs-outangs seront-ils sauvés de l'extinction par leurs habitudes vespérales, eux qui, chaque soir, installent haut dans les arbres le couchage de branches et de feuilles dans lequel ils passeront la nuit ? Pour leurs protecteurs, en tout cas, ces nids sont providentiels. Sans eux, la présence en forêt du paisible - mais farouche - primate roux resterait le plus souvent insoupçonnée.

Et l'organisation non gouvernementale (ONG) américaine The Nature Conservancy n'aurait sans doute pas pu annoncer, lundi 13 avril, cette bonne nouvelle : plusieurs centaines, voire plusieurs milliers, d'orangs-outangs vivent actuellement dans les forêts peu accessibles de Kalimantan-Est, dans la partie indonésienne de l'île de Bornéo. Une bouffée d'oxygène pour ce grand singe hautement menacé de disparition, qui renforce l'espoir de pouvoir organiser sa survie en milieu naturel avant qu'il ne soit définitivement trop tard.

La recherche d'orangs-outangs dans cette région précise ne doit rien au hasard. En 2002 déjà, dans cette même province, l'ONG avait annoncé la présence inespérée de 1 000 à 2 000 individus sur le district de Berau. C'est sur le district voisin, celui de Kutai, que la nouvelle étude a été menée. Comme précédemment, elle a consisté à compter, sur une petite portion de la forêt, le nombre de nids repérables depuis le sol, puis à extrapoler à la zone tout entière. Et la récolte, à raison de 219 nids observés de part et d'autre d'un tronçon de route de dix kilomètres, s'est révélée fructueuse. "Il y a là au moins plusieurs centaines d'individus, voire 1 000 ou 2 000", a commenté Erik Meijaard, spécialiste de l'espèce à The Nature Conservancy. Un effectif d'autant plus estimable que cette zone montagneuse, accidentée et calcaire, n'avait a priori guère d'atouts pour séduire le grand primate arboricole, qui lui préfère de très loin les régions de plaines marécageuses.

La raison de sa présence dans ce lieu reculé ? Elle n'est, hélas, que trop évidente. Selon Nardiyono, le scientifique indonésien ayant mené cette observation pour le compte de l'ONG américaine, les orangs-outangs ont fui vers cette zone après les terribles incendies qui ont dévasté une partie de Kalimantan en 1997 et 1998.

Les chercheurs, qui ont eu le privilège de rencontrer deux d'entre eux - un mâle, puis une femelle - sont en mesure d'affirmer qu'il
s'agit de Pongo pygmaeus morio : une sous-espèce au pelage plus brun que roux, et qui, précise M. Meijaard, "s'adapte mieux aux conditions difficiles que les autres".

"L'HOMME DE LA FORÊT"

Pour le grand singe, cette région de Bornéo constituerait ainsi un véritable refuge. Car l'animal, qui ne subsiste en liberté que dans les
seules îles de Sumatra et de Bornéo, y voit les forêts tropicales se réduire comme peau de chagrin, au profit de la culture du palmier à huile. Pour l'orang-outang ("l'homme de la forêt" en malais), qui se nourrit, s'accouple, se repose et se déplace dans les arbres, cette évolution constitue une question de survie. Et la situation est d'autant plus préoccupante que les parcs nationaux eux-mêmes, à Sumatra comme à Bornéo, ne sont plus à l'abri des convoitises économiques. "Dans le sud de Bornéo, on est en train de réviser les frontières des parcs nationaux pour agrandir les palmeraies. Notamment le parc de Tanjung Puting, le plus riche en orangs-outangs", précise la naturaliste Emmanuelle Grundmann, qui revient tout juste d'une mission dans l'est de l'Asie. En 2007, un rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) estimait qu'au rythme actuel, 98 % de la forêt aurait disparu de Sumatra et Bornéo en 2022. Dans ce contexte, l'isolement dont bénéficient encore certaines régions de l'Est pourrait représenter la solution de la dernière chance. Pour le grand singe comme pour nous-mêmes. Parce que l'orang-outang figure, avec le chimpanzé, parmi les animaux les plus proches de l'homme en termes d'intelligence et de patrimoine génétique. Il est donc des plus utiles pour l'étude de certaines maladies complexes, telle la maladie d'Alzheimer. Mais aussi, estime le paléoanthropologue Pascal Picq, "pour une raison morale". Si nous laissons en conscience disparaître des espèces aussi proches de nous, quel frein, en effet, opposerons-nous à la disparition du reste du monde vivant ?
Catherine Vincent



Evidement ce n'est pas très malin d'annoncer à tous où se cachent les derniers orangs-outans. Les braconniers et trafiquants de toute espèce (loin d'être en voie de disparition elles !) doivent se réjouir de voir cette nouvelle diffusée aussi largement... Quelle solution pour éviter que l'homme continue de massacrer sans scrupule un de ses plus proches cousins, son parent avec lequel il partage près de 99% de son materiel génétique... ? La création d'un parc naturel international ? Sinon comme ailleurs, c'est l'horizon grand ouvert pour l'exploitation : bois, gaz, pétrole, charbon... Et la nouvelle tendance de la pression économique : le palmier à huile pour les biocarburants!

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exupérence
Homo Genius
Homo Genius
avatar

Féminin Nombre de messages : 2119
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Espèces menacées   17/4/2009, 20:42

ce n'est pas les braconniers le problème ici, c'est l'huile de palme (que vous trouvez plus souvent sous le doux nom de: huile/graisse végétale << ). c'est une déforestation dirigée par le fmi, ce poison environnemental détruira à terme l'indonésie entière. il faut savoir que le palmier à huile a une durée de vie d'une dizaine d'années, et en indonésie comme en malaisie, la monoculture est reine. dans une dizaine d'années, les forêts sacrifiées deviendront déserts, le ourang outang n'existera plus, mais bon, on s'en fout, qui se soucis de quel huile/graisse est fait son biscuit, son gâteau, ses chips ou son pain?

encore une fois, les gens croient que le problèmes c'est les industriels, alors c'est pour les consommateurs qu'ils le font, c'est au consommateurs et uniquement aux consommateurs de changer les choses <<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lounge.ulik.fr/Exuperence
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espèces menacées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Espèces menacées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Espèces menacées - Théatre Complet
» Espèces en voie de disparition
» la liberté des femmes menacée
» Docu sur Arte : La biodiversité menacée, quelles solutions pour demain
» Un Eco-label pour le homard bleu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Sciences et Technologies :: Sciences & Vie-
Sauter vers: