Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006   19/9/2008, 09:45

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) souligne qu'en 2006, dernier recensement en date, le paludisme a tué près d'un million de personnes dans le monde, mais qu'une tendance à l'amélioration est sensible depuis deux ans

Citation :
AFP
Le paludisme a tué près d'un million de personnes dans le monde en 2006, les enfants de moins de cinq ans et l'Afrique payant le plus lourd tribut, a indiqué jeudi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"On estime à 247 millions le nombre d'épisodes de paludisme sur une population à risque de 3,3 milliards de personnes, causant près d'un million de morts, dont la plupart sont des enfants en dessous de cinq ans", a expliqué l'OMS dans son Rapport annuel sur le Paludisme.

La maladie est endémique dans 109 pays en 2008, dont près de la moitié se trouvent en Afrique, selon le rapport.

Un bon nombre de pays n'a toujours pas les moyens de lutter contre la maladie et l'accès aux traitements reste insuffisant dans tous les pays étudiés en dépit d'une meilleure production de médicaments de lutte contre la maladie par les services médicaux nationaux, relève encore le rapport.

Toutefois, des progrès ont été accomplis ces deux dernières années, depuis la collecte des données publiées dans le rapport, a tempéré la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan.

"Je suis personnellement sûre que nous aurons des nouvelles encore meilleures l'année prochaine. La tendance (à l'amélioration, ndlr) se poursuit actuellement", a-t-elle ajouté.

La directrice de l'OMS a par ailleurs appelé les industries pharmaceutiques à augmenter la recherche et le développement dans les nouvelles thérapies basées sur l'artemisinine (ACT), alors que l'OMS a commencé à relever des cas de résistance à ces traitements qu'elle recommande.

"Il ne nous reste pratiquement plus que l'artemisinine comme médicament efficace car les patients ont développé des résistances à des niveaux différents aux anciens traitements contre le paludisme", a encore expliqué Mme Chan.

Et maintenant, "nous commençons à avoir des échos de résistance à l'artemisinine. Nous travaillons avec nos partenaires (...) pour tenter de comprendre exactement ce qui se passe sur le terrain", a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, le rapport souligne qu'en 2006, la plupart des pays africains ont été loin d'atteindre l'objectif de couverture de 80% de la population pour les quatre principaux éléments de lutte contre la pandémie -- moustiquaires imprégnées d'insecticide, médicaments, pulvérisation intradomiciliaire et traitement préventif pendant la grossesses -- mis en place par l'OMS en 2005.

Seulement 26% des personnes dans 37 pays africains ont ainsi reçu des moustiquaires imprégnées d'insecticide en quantité suffisante pour être protégées, selon l'OMS.

Quelque 80% des cas recensés en Afrique étaient concentrés dans 13 pays en 2006. Plus de la moitié ont été enregistrés au Nigeria, dans la République démocratique du Congo (RDC), en Ethiopie, au Kenya et en Tanzanie, a ajouté l'agence de l'ONU.

Le paludisme est dû à un parasite transmis par un moustique, l'anophèle femelle. Il coûte un point de pourcentage de croissance par an au pays les plus affectés.

... il y a des morts moins médiatisées que d'autres.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006   26/9/2008, 09:29

Photobucket

Les dirigeants du monde ont approuvé jeudi un plan d'action ambitieux contre le paludisme, comprenant le déblocage de près de trois milliards de dollars, pour tenter de sauver plus de 4 millions de vies humaines d'ici à 2015.


Nouveau plan d'action mondial contre le paludisme
Citation :
AFP

Réunis dans le cadre d'un sommet sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, ils ont adopté ce Plan mondial d'action anti-paludisme (GMAP) pour faire reculer la maladie.

Selon un communiqué officiel, les nouveaux engagements financiers s'élèvent à près de 3 milliards de dollars et comprennent:

- 1,62 milliard de dollars sur deux ans du Fonds global de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

- 1,1 milliard de la Banque mondiale.

- 168,7 millions de la Fondation Bill et Melinda Gates.

- 40 millions du Département britannique du développement international.

- 28 millions co-investis par Marathon Oil, la Global Business Coalition sur le sida, la tuberculose et le paludisme et la Guinée Equatoriale.

Le reste est fourni par le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (UNHCR) et la Fondation des Nations unies (2 millions), et par l'association "Sesame Workshop/Mattel/Malaria No More" (2 millions).

Le paludisme, transmis par la femelle du moustique anophèle, affecte 3,3 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, et fait près d'un million de morts par an.

Réduire son incidence, ainsi que celle du sida, est l'un des huit OMD, adoptés en 2000 pour faire reculer l'extrême pauvreté dans le monde à l'horizon 2015.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El_Manchou
Homo Genius
Homo Genius
avatar

Masculin Nombre de messages : 4421
Localisation : Damous el Hajja
Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006   26/9/2008, 10:24

c'est une maladie des pays pauvres donc c'est "normal" que les labos ne s'y intéressent pas.
Il suffit de saisir les comptes d'un ou 2 dictateurs africains et on aura de quoi financer ces recherches.
Il faut que l'Afrique arrête de quémander !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006   26/9/2008, 12:43

C'est une "maladie des pays pauvres", certes, mais sous prétexte que leurs gouvernants ont les moyens et ne font rien, dans une vision global de l'humanité, ca n'empêche pas ceux qui ont les moyens et qu'ils se sentent philanthrope ou non d'agir en faveur des victimes.

Révise tes cours de Pacte Social stp Vilain individualiste. gronde

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asdrubaal
Homo Habilis
Homo Habilis
avatar

Masculin Nombre de messages : 611
Age : 40
Localisation : Stockholm Suede
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006   26/9/2008, 13:31

le probleme kke part c'est que la charité n'ammeliore pas la situation non plus .....

Ce n'est qu'une petite solution temporaire et tant qu'elle est en place tout le monde continue de trainer les pieds......

mais bon on ne peut pas les laisser crever mais en meme temps on realise que ca ne suffit pas et ca ne suffira jamais ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006   5/10/2008, 19:52

Photobucket


Les pertes économiques liées au paludisme sont colossales : un manque à gagner à hauteur de 1,3 point de croissance, gaspillage dont se passeraient bien les économies locales ...

Citation :
Jeudi 02 octobre 2008
Par Axelle Simon

"Une entrave dramatique à la prospérité" tel est l’un des arguments avancés pour mobiliser les opinions des pays du Nord dans la lutte contre le paludisme. L'autre, plus convainquant, c'est le nombre de vies humaines qui seraient épargnées. Ce n’est pas un scoop. On a déjà entendu le même discours pour le sida et bien d’autres épidémies. Mais l’adoption d’un nouveau plan d’action de plus de 3 milliards de dollars, le 25 septembre dernier à l’ONU, a remis la question à l’ordre du jour.

Les économies des zones impaludées se passeraient pourtant bien des pertes économiques induites par la maladie. Les économistes sont nombreux à vouloir rendre concrète une réalité difficile à appréhender. John-Paul Clark fait partie de ceux-là. Il est économiste, spécialiste des questions de paludisme, à la Banque Mondiale. Depuis Washington, il explique à FRANCE 24 de quelle manière ce fléau freine le développement local. "Les chiffres sont alarmants", regrette-t-il. Ils ne révèlent qu’une facette du problème. L’économiste travaille au siège de la Banque mondiale, à Washington, mais il est le plus souvent sur le terrain. En Afrique surtout. Il rapporte une étude réalisée par le célèbre économiste Jeffrey Sachs, spécialiste des questions de développement et professeur à l’Université de Columbia. En 2001 et 2002, il a élaboré des modèles "qui sont aujourd’hui largement éprouvés", précise-t-il. Ceux-ci attribuent notamment au paludisme un déficit de près de 1,3 % de PIB pour certains pays africains. Ce qui constitue un manque à gagner annuel de l’ordre de 12 milliards de dollars.

Ce "gâchis" concerne au premier chef les initiatives qui visent à lutter contre les ravages de la maladie. C’est ce que rappelle Michel Kazatchkine, directeur du Fonds mondial, le partenariat qui coordonne à l’échelle globale les actions antipaludiques. Il résume simplement les implications de ces pertes sèches. "La pauvreté accroît le risque et elle est surtout facteur de maladie." Un cercle vicieux. Le serpent se mord la queue. D’abord parce que "les investisseurs, tant étrangers que nationaux, rechignent à s’implanter dans des zones impaludées".

Quel intérêt y aurait-il à aller produire dans des zones où la main d’œuvre manque à l’appel, et où, quand elle est là, la productivité est réduite de moitié ? C’est le gros du problème. "Mais ce n’est pas tout". Le palu grève les dépenses personnelles des malades qui sont, généralement, très démunis. Les coûts directs de la maladie concernent aussi les dépenses publiques : "40% environ des dépenses de santé dans les zones impaludées sont monopolisées par le traitement de la maladie".

Mais l’espoir est permis. Les experts confirment l’engouement suscité par l’adoption, la semaine dernière, du plan de 3,5 milliards de dollars sur deux ans. Car pour chaque dollar dépensé en prévention et en traitement, c’est 20 dollars qui seront économisés. De quoi confirmer les progrès observés depuis 2005. Du moins pour les deux années qui viennent.


même si les arguments semblent cyniques (ou excessivent pragmatiques), il s'agit bien de passer d'une spirale vicieuse à une spirale vertueuse ... Et ça implique un effort massif pour renverser la tendance. C'est semble-t-il l'effort qui a été fait le mois dernier. Espérant que les actes confirmeront ces bonnes résolutions.

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006   19/4/2009, 11:01


225 millions de dollars contre le paludisme

Un ambitieux partenariat de lutte contre le paludisme a été présenté en
Norvège. Doté d'un budget de 225 millions de dollars, il doit permettre
de réduire le prix des traitements destinés aux populations déshéritées
des zones tropicales.


Citation :
AFP - Plusieurs organisations et gouvernements ont présenté
vendredi à Oslo un ambitieux partenariat visant à lutter contre le
paludisme, une maladie évitable, traitable et curable mais qui fait
pourtant chaque année un million de victimes, dont 90% d'enfants.

Avec un budget de 225 millions de dollars (172 millions d'euros) pour
les deux premières années, l'AMF-m ("Affordable Medicines Facility for
malaria") devrait permettre de réduire le prix des traitements contre
le paludisme pour les mettre à la portée des populations déshéritées
des régions tropicales.

"Il est révolu le temps où la planète disposait de médicaments
efficaces contre les maladies infectieuses mais où elle laissait
pourtant des millions de personnes mourir", a déclaré le ministre
norvégien des Affaires étrangères, Jonas Gahr Stoere, dans un
communiqué.

Frappées par la pauvreté, les populations touchées optent souvent pour
de vieux médicaments périmés plutôt que pour de nouveaux traitements
efficaces --des combinaisons à base d'artémisinine (ACT)-- mais jusqu'à
40 fois plus chers.

L'AMF-m devrait permettre une réduction, comprise entre 6 et 10
dollars, du prix d'un traitement ACT pour le ramener à moins de 20
cents, a précisé Unitaid, l'initiative de financements innovants, qui
contribuera à hauteur de 130 millions de dollars au budget initial.

Pour Philippe Douste-Blazy, président d'Unitaid, il faut mettre fin à
"un effrayant paradoxe, une tragédie avec d’une part un enfant africain
qui meurt toutes les 30 secondes du paludisme et d’autre part le fait
que nous avons maintenant la certitude d’avoir des armes efficaces
contre cette maladie".

Transmis par la femelle du moustique anophèle, le paludisme affecte
chaque année environ 250 millions de personnes et un million,
principalement des enfants, en meurent.

Réduire l'incidence du paludisme ainsi que celle du sida, est l'un des
huit Objectifs du millénaire adoptés en 2000 pour faire reculer
l'extrême pauvreté dans le monde à l'horizon 2015.

Outre le gouvernement norvégien et Unitaid, le nouveau partenariat
regroupe le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le
paludisme, l'initiative Roll Back Malaria et la Grande-Bretagne.

Le budget est encore insuffisant. Mais c'est déjà ça ...

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006   

Revenir en haut Aller en bas
 
Près d'un million de personnes tuées par le paludisme en 2006
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation des causes culturelles du rejet des personnes différentes
» jeu des personnes celebres
» Archéologie « C'est arrivé près de chez vous »
» personnes agées et isolées
» patrimoine des personnes âgées /APA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Sciences et Technologies :: Sciences & Vie-
Sauter vers: