Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Décès du poète liégeois Jacques Izoard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phidias
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 5257
Localisation : ... dans le désert
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Décès du poète liégeois Jacques Izoard   25/7/2008, 22:22


Le poète Jacques Izoard, né Jacques Delmotte à Liège le 29 mai 1936, est décédé d'une crise cardiaque, à l'âge de 72 ans.
Jacques Izoard a enseigné le français dans l'enseignement secondaire technique et professionnel durant de longues années, faisant découvrir la littérature à ses élèves. En parallèle, il se lance dans la poésie, sa première publication "Ce manteau de la pauvreté", datant de 1962.

Considéré aujourd'hui comme l'un des grands poètes de langue française, ce fervent amateur de Liège, sa ville natale où il a toujours résidé, privilégiait les thèmes de la nature, du corps et du langage au sein de ses textes. Ses poèmes, de structure simple et épurée, portent une grande attention à la sonorité des mots.

Ses Dates clés
29 mai 1936
Naissance à Liège (Belgique).
1962
Publication de son premier recueil.
2006
"Œuvres complètes".
19 juillet 2008
Mort à Liège.

Spoiler:
 


POÈMES THORACIQUES

Comment dénigrer le sens?
Comment exaspérer les mots?
Comment fuir toute image?
Comment plonger au cœur du néant vif, et du bonheur?
Pulvérisons ensemble
raisons et déraisons.
*
On n'a plus le temps de siffler
ni d'avaler la langue
ni de creuser le puits
d'où sort la vérité.
Mais on peut toujours toucher
sexe de l'un, sexe de l'autre.

Tu t'enfonces à présent
dans d'inintelligibles abois;
ne t'effraient plus le langage,
ni ses scories, ni ses amers dévoiements,
et qu'importent ceux qui croient
que muette est l'absence!
*
C'est que la loutre est sourde
et nous n'avons pas les moyens
de déjeuner sur l'herbe.
Il s'en faudrait de peu
qu'éclate un casque de castor.
*
Ne suivre aucun chemin.
Briser discours et rêves.
Trouver l'os, le coeur, la pierre.
Et s'humilier soi-même,
oublier sa propre peau.

La voix n'est que la mince peau
que le silence effleure
ou n'est qu'un roulis sourd
qui fait trembler le cœur.
gardons-la pour nous-même,
ne la libérons pas!

Ressasse à voix base
tourments, désirs, vicissitudes.
Les lèvres sont de neige,
disent douceur, disent pâleur.
Mais la voix toujours présente
apaise corps et cœur.

Énumère, autour de toi,
noisetiers, seringas, pommiers.
Que tu sois ici, au centre,
n'étonne ni tes proches ni toi-même
car le tourbillon ne cesse
d'entraîner tes fièvres
d'éloigner tes poèmes.

Nu sans âge n'est que nuage
qu'un nuage avala.
Toute la peau frémit
car la langue avait effleuré
mille mots pour ne rien dire.

De la douceur volée à la cendre.
De la dure langue au sel pur.
de la femme évanouie à la chevelure.
Et du cheval battu qui fuit
jusqu'au bout de la nuit…
Que de liens serrés qui serrent
nos frêles membres engourdis!

Bascule en moi le rêve
qui me fait tomber de sommeil,
qui m'emporte au-delà
des plus lointaines frontières.
Boire à même la fièvre!
vivre à cru pour t'aimer.

Énumère ou inventorie
chuintements, cris et rages
pour mieux cracher le feu
que tu gardais pour l'ombre.
L'ironie aussi a ses complots.
*
Nuages… et le caravansérail
devient d'une légèreté accrue
et le souffle que ta paume soupèse
rend le corps transparent.
Il est déjà temps d'écrire
le seul mot de «transhumance».

PAR JACQUES IZOARD
Copyright © Jacques Izoard, 2006
Copyright © Bon-A-Tirer, pour la diffusion en ligne

_________________
Vivre et laisser Vivre !
=> http://blog-alternatif.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Décès du poète liégeois Jacques Izoard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès du général Jacques GRANGER
» Paul-Jacques Bonzon
» décès du général de corps d'armée (2s) Jacques LEMAIRE
» Décès de Jacques Antoine
» Décès de Mme Mazouni Fatiha, épouse Keddar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Culturiosités :: Littérature et Créations Littéraires-
Sauter vers: