Forum Tunisien de Discussions Libres et Constructives
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Révolution à l'IPEST

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
El_Manchou
Homo Genius
Homo Genius
avatar

Masculin Nombre de messages : 4411
Localisation : Damous el Hajja
Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   11/9/2008, 00:00

The_Acro_bat a écrit:
El_Manchou a écrit:

sinon pour revenir au sujet initial, les tunisiens friqués et wasline en ont marre que les enfants du peuple viennent les déranger dans les facs prestigieuses à l'étranger et autres grandes écoles.


Sauf que les fils de riches n'arrivent pas tjrs à integrer les grandes écoles d'ingénieurs...
raison de plus pour se débarrasser des gueux, ça fera plus de places aux fils à papa ( j'en croise souvent des tunisiens dont les parentd leur envoient 1500 euros/mois pour étudier à l'étranger )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
kamazepine
Australopithecus
Australopithecus
avatar

Masculin Nombre de messages : 53
Age : 34
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   12/9/2008, 21:45

Pour ce qui est des changements de règles en plein milieu de cursus j'en connais qqe chose. a partir de cette année l'internat dure 3ans au lieu de 2 ce qui porte le nombre total pour l'obtention du diplome de docteur en medecine a 8 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holy Trousers
Homo Pacificus
Homo Pacificus
avatar

Masculin Nombre de messages : 2545
Age : 29
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   14/9/2008, 07:13

kamazepine a écrit:
Pour ce qui est des changements de règles en plein milieu de cursus j'en connais qqe chose. a partir de cette année l'internat dure 3ans au lieu de 2 ce qui porte le nombre total pour l'obtention du diplome de docteur en medecine a 8 ans...
Ah le pauvre ... leu leu leu


...




chmeta

_________________
Les habitants de la terre se divisent en deux,
Ceux qui ont un cerveau mais pas de religion,
Et ceux qui ont une religion mais pas de cerveau
Al-Maarri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El_Manchou
Homo Genius
Homo Genius
avatar

Masculin Nombre de messages : 4411
Localisation : Damous el Hajja
Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   13/1/2009, 15:17

y a de quoi dégoûter cette "élite" de ce pays de merrrrrrrrrde !

Citation :

Ils préparaient dans la sérénité leur concours d'accès aux grandes écoles françaises, mais voilà que l'administration leur fait le classique coup de lapin : Pas d'inscriptions aux concours français. Les étudiants ont alors interrompu les cours et se sont adressés au ministère pour des explications. A noter qu'il y a eu quatre grèves en deux ans.

Les étudiants de l'Institut Préparatoire des Etudes Scientifiques et Techniques « IPEST » sont entrés encore une fois dans un bras de fer avec leur administration, et pour la 4ème fois en deux ans, à propos de la prise en charge de leur participation aux concours des grandes écoles françaises ainsi que de leurs bourses d'études dans ces établissements.

On croyait pourtant que cette question avait été définitivement résolue en juin dernier lorsqu'une source officielle du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie a diffusé à travers toute la presse des précisions stipulant que : « la circulaire du 2 juin 2008 ne concerne que la prochaine promotion de l'IPEST, celle qui sera orientée à cet institut pour l'année universitaire 2008-2009. Quant aux promotions qui poursuivent actuellement leurs études à l'IPEST (la 1ère et la 2ème année), elles ne sont pas concernées par les mesures contenues dans cette circulaire ».

L'administration a, certes, cafouillé un peu en août dernier lors de l'attribution des accords de bourses. Mais, finalement, tous les étudiants de la 2ème année de l'IPEST ont alors obtenu leurs bourses.

Le conseil des classes du 15 décembre dernier a continué dans cette démarche et a accordé la prise en charge de l'administration à tous les 157 étudiants de l'IPEST pour participer au Concours Commun de Polytechnique en France. Les meilleurs éléments ont obtenu, en plus, la possibilité de participer aux concours de l'Ecole Nationale des Mines, de l'Institut National des Télécommunications et du concours X.



Coup de théâtre

Mais alors que les étudiants continuaient à préparer dans la joie leurs concours, coup de théâtre ! Hier, en début de matinée, et à deux jours de l'expiration des délais de participation aux concours français (15 janvier 2009), le directeur de l'IPEST a fait le tour des groupes de la 2ème année pour les informer que, seuls 53 (sur 157 étudiants) seront éligibles aux concours français. Les autres devront compter sur leurs propres moyens.

Un vent de désarroi a soufflé sur les étudiants qui ne savent plus à quel saint se vouer. Ils se sont rassemblés durant l'après-midi devant le siège du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie.

Les étudiants réclament que « justice leur soit rendue ». Ils disent « en avoir marre de ce jeu de cache-cache ».

L'un d'eux explique : « Avant de finaliser notre choix pour l'IPEST et se faire ainsi priver de toute inscription dans une autre faculté, nous avons assisté avec nos parents, le 13 juillet 2007 à une réunion encadré par l'administration de l'IPEST ainsi que des représentants du ministère de l'Enseignement supérieur. Le débat avait porté essentiellement sur la spécificité de l'IPEST dans le recrutement de l'élite des bacheliers à qui elle offre l'opportunité d'accéder aux grandes écoles françaises. La discussion n'avait à aucun moment contredit les procédures usuelles, ni abordé l'éventualité d'une restriction à certaines écoles ou la possibilité d'octroyer les bourses d'études en fonction d'un quelconque critère autre que la réussite. Le 15 décembre dernier et, suite au conseil des classes, l'administration nous a informé qu'on a été tous affecté au Concours Commun Polytechnique « CCR ». Comment voulez-vous que l'on accepte maintenant ce volte-face ? On en a vraiment marre ! On ne mérite pas ce tracas ! »


Du côté de l'administration

On a cherché à comprendre les dessous de ces décisions auprès de l'administration. Mais personne n'était là pour répondre. Le directeur de l'IPEST, M. Hachemi Saïd, était occupé dans une réunion. Sa secrétaire a « conseillé » de demander des précisions auprès du président de l'université.

Ce dernier, M. Jemaïel Ben Brahim a expliqué que la liste des étudiants retenus pour les écoles françaises a été arrêtée par le conseil des classes de l'IPEST : « Ils ont été affectés selon les moyennes de réussite des étudiants de l'IPEST durant les quatre derniers concours en France dans chaque établissement. D'ailleurs, le nombre d'étudiants affectés aux concours est le double du nombre moyen d'admis. L'administration n'a pas lésé les étudiants. C'est le conseil de classes de l'IPEST qui en a décidé ainsi ».


Mais, au-delà des explications de cette problématique qui touche la fine fleur des étudiants tunisiens, l'administration ne trouve-t-elle pas inappropriée sa façon d'agir de la sorte ?

Est-ce normal que l'administration revienne de la sorte sur ses engagements ?

Mourad SELLAMI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
The_Acro_bat
Homo Addictus
Homo Addictus
avatar

Masculin Nombre de messages : 1437
Localisation : Nulle part ailleurs
Emploi : Tire-fesses
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   13/1/2009, 15:30

El_Manchou a écrit:
y a de quoi dégoûter cette "élite" de ce pays de merrrrrrrrrde !

Citation :

mais voilà que l'administration leur fait le classique coup de lapin : Pas d'inscriptions aux concours français.



et nous dégouter nous de la presse tunisienne!!!


Je pense que le plus sain c'est d'ouvrir la porte à toutes les prépas tunisiennes pour les concours français, qu'on fixe une liste des écoles boursières en france et que la bourse soit attribuée en fct de l'école et non en fct de la prépa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arabasta1.blogspot.com/
El_Manchou
Homo Genius
Homo Genius
avatar

Masculin Nombre de messages : 4411
Localisation : Damous el Hajja
Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   13/1/2009, 17:32

The_Acro_bat a écrit:
El_Manchou a écrit:
y a de quoi dégoûter cette "élite" de ce pays de merrrrrrrrrde !

Citation :

mais voilà que l'administration leur fait le classique coup de lapin : Pas d'inscriptions aux concours français.



et nous dégouter nous de la presse tunisienne!!!


Je pense que le plus sain c'est d'ouvrir la porte à toutes les prépas tunisiennes pour les concours français, qu'on fixe une liste des écoles boursières en france et que la bourse soit attribuée en fct de l'école et non en fct de la prépa...

le vrai problème est un problème de CREDIBILITE, quand on s'engage on s'engage.

ces étudiants auraient pu choisir médecine ou autre chose, s'ils savaient dès le départ qu'une infime minorité pourra passer les concours français...

ça me rappelle "le coup de lapin" qui a été fait aux élèves du feu lycée pilote d'ariana quand ils enseignaient en anglais, et que les élèves pouvaient partir par la suite en Angleterre ou aux US. Les dernières promos ont été envoyées...en turquie !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
El_Manchou
Homo Genius
Homo Genius
avatar

Masculin Nombre de messages : 4411
Localisation : Damous el Hajja
Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   15/1/2009, 12:50

et voilà que ça continue de plus belle

Citation :
Les étudiants de 2ème année de l'Institut Préparatoire des Etudes Scientifiques et Techniques « IPEST » ont organisé hier un sit-in devant le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie. Ils continuent leur bras de fer avec la Direction générale des affaires estudiantines sur la prise en charge de leur participation aux concours des grandes écoles françaises.

La pomme de discorde tourne autour du nombre d'étudiants éligibles à cette prise en charge.

Au moment où les conseils de classe de l'IPEST, réunis les 15 et 16 décembre dernier, ont accordé à tous les étudiants la possibilité de participer au Concours Commun de Polytechnique et a bonifié les meilleurs en leur permettant de participer à d'autres concours (Mines-ponts, I.N.T, Centrale-cycle international, ENS-X(PSI), « ENSAE » et « X-ESPCI(PC) » ), l'administration continue à renier aux étudiants leur droit à participer systématiquement à, au moins, un concours en France comme ce fut le cas depuis la création de l'IPEST en 1991. Elle a dressé une liste de 56 étudiants qu'elle a affectés aux concours les plus prestigieux.

Pourtant, la liste préparée par le conseil des classes et comprenant la totalité des étudiants, a été adressée aux services de l'Ambassade de France et à ceux de la Paierie générale de Tunisie pour le démarrage des procédures d'inscription.



Les enseignants s'expriment

Les enseignants de l'IPEST ont adressé une requête au ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie où ils ont exprimé leur surprise « concernant la décision de prise en charge des frais d'inscription des étudiants de l'IPEST aux épreuves écrites des concours français qui ne correspond pas aux propositions des conseils de classe qui se sont réunis les 15 et 16 décembre 2008 ».

Les enseignants sollicitent le ministre « de bien vouloir accéder à la demande des élèves qui représentent l'élite de notre pays »

Cette requête a été transmise aux services du ministère.



Le différend en 1ère année

Les étudiants de 1ère année ont rejoint leurs aînés dans la contestation. Ils ont demandé, le lundi, une audience au directeur de l'IPEST pour lui présenter leurs doléances. Ce dernier les a informés que son rôle « se limite à l'encadrement pédagogique et qu'ils doivent prendre l'attache des services concernés au ministère » ! Au ministère, les portes du dialogue étaient fermées, affirment-ils : « Même les portes de la bâtisse ont été fermées dès 5 heures pour ne pas nous offrir un espace pour se protéger de la pluie ! »

Les étudiants de la première année ont adressé au ministre une requête dans laquelle ils demandent que : « Les bourses d'études seront attribuées aux candidats ayant été admis dans l'une des écoles d'ingénieur françaises ouvrant droit à une bourse ». Ils souhaitent que l'administration précise les critères de « familles à faibles revenus ». Ils « contestent l'intention d'éliminer la section « Physique Science de l'Ingénieur » alors que plusieurs étudiants ont choisi l'IPEST pour opter, en 2ème année, à cette section qui ne dispose de concours spécifique qu'en France. Il est à rappeler qu'un projet d'installation d'un laboratoire « Physique Science de l'Ingénieur » est en cours d'exécution avec la coopération de la France et que ses fonds ont été déjà alloués ».

Les étudiants de première année déplorent le manque de communication qui les a obligés à déclarer la grève.

Ce qui se passe à l'IPEST pose un grand point d'interrogation sur les perspectives de dialogue avec la jeunesse.

Mourad SELLAMI

---------------------

Cette affaire de l'IPEST soulève une récurrence : Ecoute-t-on comme il se doit les jeunes ?

Ce qui fait le plus de mal dans ce bras de fer opposant la Direction Générale des Affaires estudiantines au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie aux étudiants de l'Institut Préparatoire des Etudes Scientifiques et Techniques de la Marsa « IPEST », c'est l'absence de tout sens de la mesure chez l'administration qui ne daigne pas prêter l'oreille aux doléances des étudiants.

L'administration feint d'oublier qu'il s'agit de ces cerveaux qui, une fois à à l'étranger, seront fort prisés et que toute une stratégie nationale a été conçue pour bénéficier de leurs apports dans la croissance économique. Laquelle stratégie ayant pour objectif de maintenir des liens avec ces compétences tunisiennes.

Autant ce dernier objectif est louable, autant la manière de procéder de l'administration avec ces jeunes étudiants, le noyau dur de l'élite de demain, laisse à désirer. Par la manière de gérer ce différend, elle laisse entendre qu'elle n'a pas assimilé la teneur de cette stratégie de maintien des liens avec les compétences tunisiennes à l'étranger ni de celle du dialogue avec les jeunes.

L'administration n'a pas cherché à écouter les étudiants mais, plutôt, à les faire taire en usant d'agissements inappropriés à de telles situations (refus de dialogue) alors que la pomme de discorde pouvait être « désamorcée ».

Ces quelques dizaines d'étudiants pourront ne pas partir en France lors de la prochaine rentrée universitaire et continuer à étudier à l'Ecole Nationale des Sciences de l'Informatique « ENSI » ou à l'Ecole Supérieure des Télécommunications « Sup Com ». Ceci retardera de deux ou trois ans leur départ en France ou ailleurs.

Mais, quand ils partiront pour suivre un Master spécialisé à l'étranger ou quand ils décrocheront un contrat d'allocation de recherche, ce dont ils sont capables, sachez bien qu'ils ne reviendront pas pour cause de certaines pratiques. Pire encore, ils vont même influer les compétences qui sont déjà installées à l'étranger...

Le bon sens, la sagacité nous dicte d'instaurer des liens de confiance avec ces jeunes pour garantir les fondements d'une relation durable. Et le premier de ces fondements est le respect des engagements pris par l'administration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
OverDrive
homulus magnus celer
avatar

Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 41
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   15/1/2009, 13:19

C'est le t'joubir à tous les niveaux, aucun tact, diplomatie ou savoir faire.
En plus, il ne faut pas en vouloir uniquement aux cadres. Je connais par expérience que les plus tordus sont souvent les sous-fifres, les ignorants, les employés de bas de l'échelle qui expriment le sadisme et l'insensibilité (le fait qu'il les ait gardé dehors sous la pluie).
Le ressentiment vis à vis des administrations née souvent de l'accueil déplorable des chouwachs et autres personnages. Le gardien qui devrait faire "gardien point" fait office d'accueil et de vitrine de l'administration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El_Manchou
Homo Genius
Homo Genius
avatar

Masculin Nombre de messages : 4411
Localisation : Damous el Hajja
Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   24/1/2009, 20:11

Encore un round Sad

http://www.assabah.com.tn/pop_article.php?ID_art=17667

(je n'arrive pas à poster tout l'article Sad )
Citation :

ويبدو أن طلبة المعهد التحضيري للدراسات العلمية والتقنية بالمرسى ورغم معارضتهم لفحوى المنشور الذي ضيق من امكانيات حصولهم على المنحة مقارنة بالسنوات الماضية، فانهم رضخوا للاجراءات الجديدة ووقعوا على التزامات بذلك وخاصة فيما يتعلق بالتمتع بالمنحة الجامعية والتي أكد المنشور على أنه لا يمكن أسنادها إلاّ للطلبة الذين تم قبولهم بإحدى المدارس الهندسية المؤهلة لمنحة والتي وقع ضبطها والإعلان عنها مسبقا من طرف الوزارة، على أن لا تتجاوز نسبة الممنوحين30 % من عدد المترشحين.

ويلتزم الطالب المرشح للحصول على منحة وطنية لمتابعة دراسته بإحدى مدارس الهندسة الفرنسية،بالتوقيع على وثيقة التزام يتعهد فيها بالعمل بمؤسسة تونسية إثر تخرجه لمدة 10 سنوات، أو بإرجاع مبالغ المنح التي أسندت له في صورة عدم إيفائه بهذ الإلتزام.

وقد التزم أولياء الطلبة بالتوقيع على وثيقة تعهد بالتضامن مع منظوريهم. كما أن دليل التوجيه الجامعي لسنة 2008 تضمن نص المنشور بصفة خاصة.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
OverDrive
homulus magnus celer
avatar

Masculin Nombre de messages : 2123
Age : 41
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   25/1/2009, 21:02

Le droit de se déplacer ne fait pas parti des droits de l'homme?
S'il ne revient pas après les études, ils vont le trainer en justice ou le passer devant la court martiale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El_Manchou
Homo Genius
Homo Genius
avatar

Masculin Nombre de messages : 4411
Localisation : Damous el Hajja
Emploi : Chasser le 5wenji et la voilée
Date d'inscription : 29/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   25/1/2009, 21:28

OverDrive a écrit:
Le droit de se déplacer ne fait pas parti des droits de l'homme?
S'il ne revient pas après les études, ils vont le trainer en justice ou le passer devant la court martiale ?
non, s'il ne revient pas, ce sont ses parents qui vont payer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rap125.com
The_Acro_bat
Homo Addictus
Homo Addictus
avatar

Masculin Nombre de messages : 1437
Localisation : Nulle part ailleurs
Emploi : Tire-fesses
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   27/1/2009, 16:38

OverDrive a écrit:
Le droit de se déplacer ne fait pas parti des droits de l'homme?
S'il ne revient pas après les études, ils vont le trainer en justice ou le passer devant la court martiale ?


si tu signes pour pas te déplacer, t'as plus cette liberté! Sinon, on s'en fout carrément : les ~35Kdt qu'on nous donnera pendant notre scola, on peut les rembourser en moins de deux ans de travail...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arabasta1.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révolution à l'IPEST   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révolution à l'IPEST
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» Documentaire: Darwin (R)évolution.
» Nouveautés/évolution sièges auto
» Révolution pacifiste en Islande ??
» Quelle évolution en bibliothèque?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternatif :: Actualités :: Actualité Nationale-
Sauter vers: